Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2310 Féminismes et antiféminismes en Occident, 19e-21e siècles

Automne 2019

Responsable : Aline Charles

Objectifs

  1. Développer une vision d'ensemble sur les mouvements féministes en Occident depuis le 19e siècle, dans leur diversité.
  2. Analyser la dialectique qui s’établit entre ces mouvements et les réactions qu’ils soulèvent, en tenant compte du contexte considéré.
  3. Établir des liens entre le passé et le présent des mouvements féministes contemporains.

Contenu

L’histoire des mouvements féministes remonte bien au-delà du Mouvement de libération des femmes (ou Women’s Lib) des années 1960-1970. Pour bien la cerner, il faut au moins remonter jusqu’au 19e siècle, au moment où le mot « féminisme » apparaît et où des femmes (avec quelques hommes) commencent à le revendiquer. 

Ce cours met en lumière les mouvements féministes qui surgissent en Occident depuis le 19e siècle dans toute leur diversité, des suffragettes aux maternalistes, des abolitionnistes aux black feminists, de l’écoféminisme au féminisme trans, queer ou cyborg. Il tient compte du caractère national des organisations qui s’en font les porte-paroles comme des processus d’internationalisation et de mondialisation qui les animent. Il explore à la fois leurs enjeux phares (vote, citoyenneté, paix, travail, violences, prostitution, sexualités, environnement, intersectionnalité, binarité féminin/masculin, etc.), leurs avancées et leurs contradictions.

Depuis plus de deux siècles, les mouvements en faveur de l’émancipation des femmes suscitent toutefois de nombreuses oppositions. Le cours s’intéressera donc également aux antiféminismes, masculins et féminins, qui s’affirment durant cette période pour réitérer la séparation des sphères privée et publique, la complémentarité hommes/femmes ou la supériorité masculine. Diffuses ou organisées, violentes ou assourdies, de telles prises de position expriment la peur d’une indifférenciation des sexes, d’une redéfinition de la masculinité. Elles ont un impact certain sur les mouvements féministes qui constituent la focale de ce cours.

Fonctionnement

La formule pédagogique combine exposés magistraux de la professeure et ateliers de discussion en classe. Les séances seront ponctuées par la présentation de documents visuels (illustrations, caricatures, etc.) et audiovisuels (documentaires, extraits de films). Textes et témoignages d’époque complèteront le matériel utilisé afin d’éclairer les positions des actrices et des acteurs impliqués.

Les travaux demandés offriront des aperçus concrets sur les féminismes et les antiféminismes contemporains d’Occident. Le premier prendra la forme d’une analyse de sources historiques, qu’elles soient manuscrites, iconographiques ou sonores. Pour le deuxième, il s’agira de rédiger une page Wikipédia sur un personnage, un lieu ou un événement qui sont liés à l’histoire des (anti)féminismes. La classe contribuera ainsi aux « wikithons » ou « éditathons » lancés un peu partout à travers le monde pour enrichir cette vaste encyclopédie collaborative de pages critiques et fouillées.

Sur le Portail, les étudiants-es trouveront le plan de cours détaillé, la bibliographie, les directives, les nouvelles ainsi que d’autres documents utiles. Le Portail servira également à la remise des travaux.

Évaluation

  • Analyse de documents historiques : 25 %
  • Rédaction d’une page Wikipédia : 35 %
  • Examen final : 30 %
  • Participation en classe : 10 %

Bibliographie

La bibliographie détaillée sera fournie au début du cours.

 

Compétence langagière

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat

Politique de révision de notes

Évaluation du cours