Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

L'obscurité, le vide et l'infini : Caravage en tant que peintre sceptique

23 mars 2011
Conférence

L'obscurité, le vide et l'infini : Caravage en tant que peintre sceptique

Conférence en histoire de l'art

23 mars, 11 h 30 à 12 h 30, salle DKN 3C

Itay SAPIR, boursier postdoctoral, Kunsthistorisches Institut de Florence et université de Tel Aviv, L'obscurité, le vide et l'infini : Caravage en tant que peintre sceptique

Autour de l'an 1600, l'obscurité émerge comme un élément majeur de la peinture italienne, en particulier à Rome. Cette révolution esthétique est surtout liée au nom de Caravage, mais au-delà du personnage mythique du génie solitaire, l'histoire de l'art se doit d'expliquer l'apparition d'un type de peinture si opposé aux normes précédentes de l'art renaissant. Sans rejeter les interprétations existantes du ténébrisme caravagesque ‑ liées surtout à le Contre-Réforme et à un nouveau « réalisme » ‑ cette conférence proposera un lien, rarement étudié, entre le noir vide chez Caravage et un autre élément culturel important à la fin du XVIe siècle et au début du siècle suivant : l'émergence d'un courant sceptique, d'une nouvelle tendance dubitative à l'égard de la possibilité humaine de connaître le monde et de construire un système cohérent du savoir.