Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Politique d'évaluation des études

Dans la politique qui suit, le mot enseignant s'applique au professeur, au chargé de cours et à tout le personnel enseignant associé.

1. Définition

L'évaluation constitue un jugement de valeur sur le niveau atteint par l'étudiant dans un cours et s'oppose ainsi à la mesure, qui est objective. L'évaluation doit cependant porter sur des éléments connus de tous, avec des exigences aussi bien définies que possible, et s'appliquer de la même façon à tous les étudiants inscrits à un cours.

2. Objectifs

L'évaluation pratiquée au Département doit viser deux objectifs :

  • d'une part, permettre à l'enseignant et à l'étudiant de connaître le niveau atteint, de repérer les points sur lesquels il faut faire plus spécialement porter les efforts, de favoriser la prise en charge par l'étudiant de sa propre formation (évaluation « formative »);
  • d'autre part, situer le niveau atteint par rapport aux exigences du cours et de garantir la qualité de la formation de l'étudiant qui obtient une note de passage (évaluation « normative »).

3. Politique

3.1 - Chaque cours offert par le Département des sciences historiques comporte une évaluation des étudiants inscrits. Conformément au Règlement des études (art. 239), l'évaluation sommative doit être variée et répétée. Il faut donc recourir à au moins deux exercices d'évaluation. (Un travail long, un examen oral ou écrit, mais aussi la participation à des discussions en classe, des rencontres d'étape avec l'enseignant, etc. Ces moyens d'évaluation doivent être précisés dans le plan de cours ou être mis par écrit après entente avec les étudiants, conformément à la clause 4.4.)

3.2 - L'évaluation pratiquée doit toujours présenter des garanties sérieuses sur le plan normatif et être le plus possible administrée de façon à favoriser la dimension formative (compte tenu de contraintes comme le nombre d'étudiants inscrits).

3.3 - L'évaluation est pratiquée en fonction des objectifs qui sont proposés à l'étudiant dans le cadre du cours.

3.4 - La responsabilité et la décision finale en matière de politique d'évaluation relèvent uniquement des enseignants et du Département.

3.5 - Selon la politique adoptée au Département des sciences historiques, en conformité avec la volonté facultaire et universitaire, jusqu'à 20 % des points peuvent être perdus à la suite de déficiences ou incorrections formelles.

4. Procédure

4.1 - Les descriptions des objectifs du cours, des activités d'apprentissage destinées à en favoriser l'atteinte et des moyens d'évaluation proposés font partie du plan de cours distribué aux étudiants avant le début du cours ou au plus tard à la première séance.

4.2 - La description des objectifs est aussi précise que possible et l'enseignant les présente clairement comme le principal axe de l'organisation du cours.

4.3 - Les exercices d'évaluation sont présentés de façon à rendre manifeste leur fonction d'évaluation de l'atteinte des objectifs du cours par chaque étudiant.

4.4 - Les exercices d'évaluation, leur pondération et les éléments sur lesquels elle portera pour chaque exercice sont discutés en classe à la première séance et l'enseignant fait connaître sa décision aux étudiants le plus tôt possible et, en tout cas, avant la fin de la deuxième semaine de cours. Il avise par écrit le Département de toute modification importante par rapport au plan de cours.

4.5 - Toute modification de l'évaluation après la fin de cette « période de modification du choix de cours » doit recueillir l'assentiment unanime de l'enseignant et des étudiants présents au moment de l'étude de la modification proposée et être communiquée par écrit au Département si elle porte sur un point important.

5. Notation (Règlement des études, art. 241)

5.1 - Chaque enseignant est responsable de la notation dans ses cours.

5.2 - Les enseignants responsables de l'évaluation doivent veiller à résister à toute tendance à la dévaluation des notes.

5.3 - Les échelles de notation sont les suivantes :

Premier cycle

NoteValeurSignification
A+
A
A-
4,33
4,00
3,67
Excellent
B+
B
B-
3,33
3,00
2,67
Très bon
C+
C
C-
2,33
2,00
1,67
Bon
D+
D
1,33
1,00
Passable
E
R
0,00
0,00
Insuffisant (échec)
Infraction au règlement disciplinaire

Deuxième et troisième cycles

NoteValeurSignification
A+
A
A-
4,33
4,00
3,67
Excellent
B+
B
B-
3,33
3,00
2,67
Très bon
C+
C
2,33
2,00
Bon
E
R
0,00
0,00
Insuffisant (échec)
Infraction au règlement disciplinaire

5.4 - Chaque enseignant est responsable du rapport qu'il établit éventuellement entre une note littérale (A,B,C…) et une note en pourcentage; il doit être en mesure de le justifier au besoin. Ce rapport doit être indiqué dans le plan de cours remis aux étudiants en début de session.

5.5 - À moins d'indication contraire figurant explicitement au plan de cours, l'étudiant qui ne s'est pas soumis à toutes les étapes de l'évaluation se voit attribuer la note E.

5.6 - L'étudiant qui n'a pas satisfait aux exigences d'un cours avant la date de la fin des cours se voit attribuer la note E.

5.7 - Une dérogation aux dispositions de l'article 5.6 ne peut être accordée par l'enseignant que sur autorisation écrite du directeur du Département.

6. Gestion des absences et des retards

Les demandes de délai sont adressées aux enseignants qui sont les seuls responsables de l’évaluation des apprentissages des étudiants inscrits dans leurs cours (Règlement des études, art. 310).

Cependant, afin de préserver la confidentialité des étudiants, les certificats médicaux justifiant une demande de délai seront présentés à l’agente de gestion des études du programme auquel le cours concerné appartient. L’agente de gestion des études confirmera ensuite aux enseignants visés par la demande de délai la validité des justificatifs. Tous les autres types de justificatifs seront présentés directement aux enseignants. Il reviendra à l’enseignant de s’entendre avec l’étudiant pour déterminer une date de reprise de l’examen ou de remise du travail.

Dans le cas d’un travail, si une demande de délai n’est pas justifiée ou n’est pas demandée, l’enseignant peut appliquer une pénalité par jour de retard équivalent à 5% de la note du travail à remettre; mais il est libre de refuser tout retard à la condition de l’avoir indiqué dans le syllabus de son cours. Après 5 jours, tout travail en retard ne sera pas accepté.