Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Bulletin numéro 35 (14 novembre 2013)

Lancement

Site Facebook de la Faculté des lettres et des sciences humaines

La Faculté des lettres et des sciences humaines a lancé, le 11 novembre dernier, sa page Facebook. Les projets étudiants, le milieu de vie, la recherche et plusieurs autres sujets feront partie du contenu éditorial. Les étudiants actuels, les diplômés et les futurs étudiants sont invités à participer à un concours en « aimant » la page.

Joignez-vous dès maintenant à notre réseau sur Facebook.

Consultez les règlements du concours.

Conférences

Conférence de l’Institut du patrimoine culturel

En collaboration avec le CELAT et la CRC en patrimoine ethnologique

Mardi 19 novembre de 11 h 00 à 12 h 30, salle 5172, Pavillon Charles-De Koninck

« Un enjeu patrimonial dans la Tunisie postrévolutionnaire : la destruction des mausolées de saints », Mondher Kilani, Université de Lausanne

Les enjeux de la révolution tunisienne se sont d’emblée situés au niveau de la gestion de la vie dont dépendra finalement le futur modèle de la société tunisienne. Les islamistes ne s’y sont pas trompés, investissant non seulement la scène politique, mais aussi le gouvernement des corps. Une certaine conception de l’islam fonctionne aujourd’hui comme une puissante machine biopolitique qui a affaire à la population comme « problème de pouvoir ». L’expression du biopolitique passe notamment par les manifestations de la religiosité. Dans ce contexte, plusieurs attaques ont visé plusieurs mausolées de saints, les saccageant et les brûlant au passage au nom de l’« orthodoxie » religieuse. À l’opposé, les milieux modernistes et les tenants de l’islam « light » ou réformiste – ceux-là même qui s’étaient, dans le passé, opposés à ces pratiques « populaires » au nom du progrès et de la lutte contre les « superstitions » – prennent aujourd’hui leur défense. De sorte que les sanctuaires qui appartenaient jusqu’ici à une forme de religiosité quotidienne plutôt confidentielle, voire marginale, apparaissent soudain comme un enjeu patrimonial de contrôle entre deux visions opposées de la société, de la culture et de la religion. À partir de ce terrain, une interrogation plus systématique sera portée sur la notion même de patrimoine, notamment dans le contexte musulman, et sur sa prétention à une vocation universelle.

Source :
Jean-François Plante, Ph. D.
Adjoint au directeur,
Institut du patrimoine culturel

Événement exceptionnel co-organisé par le CÉLAT

21 novembre 2013, 17 h 30 à 19 h 30, hall du Musée de la civilisation

Organisé par l’École d’été du CÉLAT-Musée de la civilisation (édition 2013 sur « Cultures, Musées et Sociétés »), les Musées de la civilisation à l’occasion de leur 25e anniversaire et les Instantanés d’architecture de l’École d’architecture de l’Université Laval.

Moshe Safdie, architecte concepteur du Musée de la civilisation créé en 1985, sera l’invité principal de cette soirée où il nous parlera de sa conception des musées à travers sa pratique et à travers le temps. Sa conférence sera suivie d’une table ronde regroupant, Marie-Chantal Croft, architecte, Philippe Dubé, professeur de muséologie au Département des sciences historiques de l’Université Laval, et Philippe Barrière, animateur de la table ronde, architecte et historien de l’architecture à l’Université Laval, afin de discuter de l'importance et de l'évolution du Musée dans la ville et dans la culture de la ville.

Réservation obligatoire au 418-643-2158.

Pour plus d’informations sur la soirée.

Source :
Célia Forget
Coordonnatrice du CELAT

Le Goût de l’Histoire

Le Goût de l’Histoire est une série de rencontres qui veulent faire partager aux étudiants gradués du Département les outils, territoires, travaux, trajectoires, expériences propres aux personnes liées au Département des sciences historiques. Ces rencontres consistent en des présentations courtes et informelles, suivies de séances de questions et réponses que nous espérons longues et animées.

Ces séances ont lieu le jeudi de 12 h à 13 h 30 au local DKN 5317.

Pour sa deuxième séance, le 28 novembre 2013, Le Goût de l’Histoire accueille Dale Gilbert, boursier postdoctoral à l’INRS et titulaire d’une thèse de doctorat en histoire défendue à l’Université Laval en 2011. Dale reviendra avec nous sur ce qu’il a entrepris depuis 2011. Il y a une vie après le doctorat, et il nous en présentera les délices et les doutes.

PS: Les boîtes à lunch sont les bienvenues tant que les tables sont laissées propres. Venez croquer l’histoire avec nous !

Source :
Pierre Yves Saunier
Professeur
Département des sciences historiques

Appels de communications

Prolongation – 16e colloque du CEETUM

Le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM) organise son 16e Colloque pour étudiants et jeunes diplômés, les mercredi 19, jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014, à l’Université de Montréal (Québec, Canada). La date limite pour soumettre une communication individuelle ou une session thématique est prolongée jusqu’au mardi 26 novembre 2013.

Pour obtenir les documents nécessaires à la préparation des propositions ou pour avoir plus d’information, visitez notre site Web CEETUM.

Source :
Julie Larochelle-Audet
Coordonnatrice du 16e Colloque pour étudiants et jeunes diplômés Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM)

Espaces et enjeux culturels en Louisiane, de sa fondation à aujourd’hui

12 mars 2014

Depuis le XVIIIe siècle, la Louisiane a occupé et investi des espaces variés ; espaces géographiques, mais également symboliques. Si la Louisiane coloniale représente un espace souvent indéfini, mouvant et immense, la Louisiane post-1803 s’avère beaucoup plus restreinte, contenue dans un État bien distinct. Qu’il soit clairement défini ou non, l’espace louisianais s’est toujours caractérisé par une multiplicité de rencontres et d’échanges; religieux, linguistiques, ethniques ou encore politiques. C’est un espace subdivisé en zones urbaines et rurales toujours connectées à un monde atlantique en perpétuelle redéfinition qui, comme l’a récemment formulé Cécile Vidal, devient un véritable carrefour transatlantique. La diversité et la complexité des espaces et des expériences en Louisiane ont soulevé et soulèvent encore aujourd’hui bien des enjeux en histoire culturelle.

Au cours des vingt dernières années, depuis les travaux fondateurs de Daniel Usner, Gwendolyn M. Hall, Kimberly S. Hanger et Thomas N. Ingersoll, entre autres, l’historiographie louisianaise a connu un grand renouveau. La journée d’étude « Espaces et enjeux culturels en Louisiane, de sa fondation à aujourd’hui », qui se tiendra le 12 mars 2014 à l’Université de Sherbrooke, vise à présenter une mise au point des avancées historiographiques. L’événement viendra également inaugurer le volet recherche du Centre interordre d’études louisianaises de l’Université de Sherbrooke et du Cégep de Sherbrooke.

Les chercheurs et étudiants aux cycles supérieurs de toutes disciplines sont invités à soumettre leur proposition de communication en lien avec la thématique générale.

Pour plus de détails sur la soumission d’une proposition, communiquez avec Geneviève Piché.

Vous devez faire parvenir le tout à l’adresse espaceslouisiane@usherbrooke.ca, avant le 20 décembre 2013. La sélection des communications se fera dans les jours suivants la date limite et tous les demandeurs recevront une réponse au début du mois de janvier 2014.

Source :
Geneviève Piché
Candidate au doctorat en histoire
Université de Sherbrooke
Université de Toulouse II - Le Mirail

La semaine de l’archéologie

17 au 21 mars 2014, 3200 Jean-Brillant, 3e étage, Université de Montréal

La semaine de l’archéologie est de retour à l’Université de Montréal ! Elle se déroulera du 17 au 21 mars 2014. Cet évènement vise à rassembler les communautés archéologiques universitaires et à partager nos connaissances autour d’une même passion!

Cette semaine proposera une série de conférences, des ateliers d’archéologie expérimentale, la découverte des collections du département et un concours éthique interuniversitaire. La semaine se terminera autour du traditionnel « vins et fromages ». L’horaire précis des activités et des conférences sera communiqué dès que possible.

La semaine de l’archéologie, c’est avant tout la réunion des différentes communautés archéologiques à l’échelle universitaire et au-delà. Alors, que vous soyez professeur, étudiant ou professionnel, nous vous invitons à venir partager votre savoir le temps d’une présentation (15-20 minutes) et/ou à travers la création d’affiches individuelles.

Pour plus de détails, communiquez avec nous par courriel. La date limite de soumission est le 15 janvier 2014.

Un comité étudiant décidera des conférenciers retenus. Tous les sujets, tant qu’ils répondent à une problématique archéologique, sont les bienvenus. La diversité des thèmes est grandement appréciée.

Source :
Regroupement des étudiants en archéologie de l’Université de Montréal (RÉAUM)
Département d’anthropologie
Université de Montréal

VIe Journées d’histoire de la Grande Pêche et des Pêches maritimes

Pêche, grande pêche et bruits de guerre. Hommage à Charles de la Morandiere, Granville, 26-27 septembre 2014
Pour plus de détails sur la soumission de communication

À retourner impérativement avant le 31 janvier 2014 (délai de rigueur) à l’adresse ci-dessous.

Source :
Èric Barré, SFHM, 6 rue des Fossés, 50 000 Saint-Lô, FRANCE

Appel de textes

Édition 2013-2014 de la RHUS : « La force de l’image dans l’histoire »

En vue de la publication du volume 7 de la Revue d’histoire de l’Université de Sherbrooke (RHUS), nous souhaitons vous amener à réfléchir sur la thématique de la force de l’image dans l’histoire.

Selon Walter Benjamin, chaque image possède une force qui lui est conférée par son âme, son aura. Celle-ci a toute la puissance voulue dans les œuvres uniques, car cette unicité en assure l’authenticité. En effet, par sa simplicité, son symbolisme, et sa capacité à être saisie en un instant, l’image, de nature iconographique ou non, est un puissant outil de communication et de pouvoir (Benjamin, Walter. 1955). L’œuvre d’art à l’époque de sa reproduction mécanisée).

Avec la prise de conscience croissante des masses, la fonction politique de l’art et de la culture se manifeste davantage. Plus on reproduit une image, plus sa réception augmente, ce qui rend son action sur les masses d’autant plus palpable et quantifiable. La reproductibilité d’une image lui confère donc une fonction politique, économique et sociale, car ce qu’elle perd en unicité, elle le gagne en accessibilité. S’intéresser aux images, c’est adopter une perspective historique originale et contemporaine permettant d’analyser les différents aspects et dynamiques internes des sociétés. Ces images peuvent être autant de nature concrète, comme le cinéma, la propagande et la publicité, que de nature abstraite, comme les représentations ou l’image publique.

La RHUS a pour mission de diffuser les travaux des étudiants ainsi que de susciter l’intérêt envers leurs champs de recherche. À ces fins, elle publie non seulement des textes produits par les étudiants de l’Université de Sherbrooke, mais également des travaux d’étudiants et de professeurs affiliés à d’autres universités et à des disciplines connexes dans une perspective historique.

Nous vous invitons par conséquent à nous faire parvenir avant le 17 janvier 2014 des propositions d’essais, de comptes-rendus, de bilans historiographiques ou de notes de recherche reliées à cette thématique.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site Web

Pour soumettre une proposition d'article ou contacter l’équipe éditoriale de la RHUS par courriel.

Soutenances de thèses

Programme de doctorat en ethnologie et patrimoine

18 novembre 2013, 13 h 30, local 3244, Pavillon Charles-De Koninck

Joseph Ronald Dautruche, « Culture, patrimoine et tourisme en Haïti. Construction et dynamique de reconstruction d’une destination touristique »

Président
Paul-André Dubois
, professeur agrégé, Département des sciences historiques, Université Laval, Québec

Membres du jury
Habib Saidi
, directeur de recherche, professeur agrégé, Département des sciences historiques, Université Laval, Québec
Laurier Turgeon, professeur titulaire, Département des sciences historiques, Université Laval, Québec
Mondher Kilani, professeur, Laboratoire d’anthropologie culturelle et sociale (LACS), Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne, Suisse
Selma Zaiane-Ghalia, examinatrice externe, professeure adjointe, École de kinésiologie et de récréologie, Faculté des sciences de la santé et des services communautaires, Université de Moncton, Nouveau-Brunswick

19 novembre 2013, 13 h, local 5172, pavillon Charles-De Koninck

Jean-Marie Datouang Djoussou, « Patrimoine et patrimonialisation au Cameroun : les Diy-gid-biy des monts Mandara septentrionaux pour une étude de cas »

Président
Laurier Turgeon
, professeur titulaire, Département des sciences historiques, Université Laval, Québec

Membres du jury
Habib Saidi
, directeur de recherche, professeur agrégé, Département des sciences historiques, Faculté des lettres et de sciences humaines, Université Laval, Québec
Scott MacEachern, codirecteur de recherche, professeur, Department of Sociology and Anthropology, Bowdoin College, Maine
Réginald Auger, professeur titulaire, Département des sciences historiques, Faculté des lettres et de sciences humaines, Université Laval, Québec
Nicholas Christ David, professeur émérite, Archaeology Department, Faculty of Arts, University of Calgary, Alberta
Selma Zaiane-Ghalia, examinatrice externe, professeure adjointe, École de kinésiologie et de récréologie, Faculté des sciences de la santé et des services communautaires, Université de Moncton, Nouveau-Brunswick

Nouvelle publication

Sophie Imbeault (MA histoire), Denis Vaugeois et Laurent Veyssière (dir.), 1763. Le traité de Paris bouleverse l'Amérique, Québec, Les Éditions du Septentrion, 2013, 456 pages.

Des professeurs et étudiants du Département des sciences historiques ont contribué à cet ouvrage.

Pour plus de détails.