Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Bulletin numéro 32 (17 octobre 2013)

Honneurs et prix

L'Institut d'histoire de l'Amérique française décerne le prix Louise-Dechêne 2013, pour la meilleure thèse de doctorat en histoire de l'Amérique française, à Mario Mimeault.

Le prix Louise-Dechêne est attribué à Mario Mimeault pour sa thèse « La correspondance de la famille de Theodore-Jean Lamontagne (1852-1896). La lettre, véhicule d’une identité migratoire ». Le prix récompense l’originalité de la contribution, la qualité de la recherche et de la méthodologie ainsi que la rigueur de la démarche intellectuelle d’une thèse portant sur l’Amérique française. Le jury n’eut aucune difficulté à identifier toutes ces qualités chez Mario Mimeault. Dans une optique résolument nord-américaine, Mimeault trace les échanges de plus en plus complexes des descendants d’un migrant canadien-français de la Côte-du-Sud vers les quatre coins de l’Amérique du Nord. Joignant un appareil conceptuel exceptionnel et une recherche colossale en archives, Mimeault reconstruit le vaste réseau d’affections et d’obligations qui unit les Lamontagne dans une communauté familiale dont l’existence n’est perceptible que par leurs échanges épistolaires. À travers ces milliers de lettres, les conversations des Lamontagne révèlent avec force les réalités et les difficultés des migrants canadiens-français pendant la deuxième moitié du 19e siècle, mais surtout comment l’éloignement géographique des Lamontagne n’effrite pas les liens familiaux, mais plutôt les transforme en une nouvelle intimité familiale, créée par l’échange de lettres. En somme, Mimeault a produit un travail historique d’une grande importance.

Mario Mimeault a complété son doctorat en histoire à l'Université Laval, sous la direction de Martin Pâquet et d'Yves Frenette (Université d'Ottawa).

Nous offrons toutes nos félicitations au lauréat !

Politique de soutien à la réussite - rappel

Les personnes qui ont reçu le premier versement d’une bourse d’admission à la maîtrise de la Faculté des lettres et des sciences humaines, peuvent demander le deuxième versement, sur présentation au secrétariat du Département de la preuve de paiement des droits de scolarité de leur quatrième session d’inscription à temps complet.

Toute demande de prime (à la maîtrise comme au doctorat) doit être accompagnée également de la preuve du paiement des droits de scolarité pour la session visée.

Pour toute information sur l’admissibilité aux différentes primes et sur les documents à fournir, veuillez consulter le site de la Faculté des lettres et des sciences humaines.

Conférence du CÉLAT

Mercredi 23 octobre, de 11 h 30 à 13 h, salle 5172, pavillon Charles-De Koninck

« La mémoire de l’esclavage au Brésil en musique et en danse », Patricia Costa, Stagiaire postdoctorale, CÉLAT

Quelles sont les stratégies de résistance à la discrimination et à la pauvreté que peut développer la population pauvre et noire du Brésil ? Celles-ci découlent-elles de la construction d'un mythe, d'un rite d'origine en lien avec une ascendance africaine, ou plutôt de l’expérience de l’esclavage ? Telles sont les questions qui m’ont conduite à réaliser une recherche anthropologique dans l’état de Minas Gerais, au Brésil, dans lequel une population pauvre et noire pratique la congada, expression artistique à caractère religieux de la culture populaire brésilienne. Les pratiquants de la congada fondent leurs croyances et leurs pratiques sur une même référence centrale, celle de la mémoire de l'esclavage. La congada devient alors une forme créative de résistance culturelle créée à partir de l’expérience de l’esclavage qui permet une réconciliation avec le passé traumatique de l'esclavage. Elle crée un sentiment positif pour la vie sociale d'un groupe subalterne dans une structure sociale caractérisée par des formes rigides d’inégalités sociales. C’est ce que démontrera cette présentation.

Source :
Célia Forget, Ph.D,
Coordonnatrice du CÉLAT

Conférence en études littéraires

Jeudi 24 octobre 2013, 15 h 30, salle 3244, pavillon Charles-De Koninck

« Chrononymes et imaginaires temporels : l'exemple de la Belle Époque », Dominique Kalifa, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Conférence dans le cadre du séminaire Les imaginaires du journalisme, de Balzac à la revue XXI du professeur Guillaume Pinson.

Historien du crime et de ses représentations, notamment dans la littérature populaire et la presse de faits divers, Dominique Kalifa codirige le Centre d'histoire du XIXe siècle. Il a récemment publié Les Bas-fonds, histoire d'un imaginaire (Paris, Seuil, 2013). Dominique Kalifa est membre du comité scientifique de Médias 19.

Source :
Guillaume Pinson, professeur agrégé
Département des littératures
Courriel

Colloque international

Vendredi 25 octobre 2013, de 9 h à 17 h, auditorium du Centre d’archives de Montréal de BAnQ, 535, avenue Viger Est, Montréal

En 1813, c’était la guerre à Montréal ! Stratégies et politique autour de la bataille de la Châteauguay.

Ce colloque vise à interpréter les discours et les écrits autour de l’invasion américaine afin d’établir non pas un fil mais bien des fils d’événements.

Présenté en partenariat par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et le Collège militaire royal du Canada.

Inscription gratuite mais réservation obligatoire.

Renseignements.

Appel de textes

Revue Les Cahiers d’histoire, « La société au miroir du discours hagiographie »

Date de proposition des articles : 15 novembre 2013
Date de tombée des articles : 1er mai 2014

La revue Les Cahiers d’histoire sollicite des propositions d’articles pour son numéro de l’automne 2014. Ce numéro portera sur le discours hagiographique et sera publié sous la direction de Philippe Genequand et de Véronique Olivier.

Pour plus de détails.

Les Cahiers d’histoire vous remercient de bien vouloir respecter les règles de présentation en vous référant aux directives et de lui faire parvenir vos propositions ou toute demande d’information par courriel.