Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Bulletin numéro 6 (9 février 2012)

Annulation de conférences - Institut des études anciennes

En raison des mouvements sociaux en France, M. Nathan Badoud, qui devait prononcer une conférence aux Midis (13 février) et un séminaire inter (10 février), ne pourra être des nôtres.

Source :
Pascale Fleury
Professeur
Département des littératures

Conférences

Conférences publiques du Département d’histoire

« Différentes approches de la gestion des documents d’archives institutionnelles »

Jeudi 16 février 2012, 13 h 30 à 15 h 30, local 5242 DKN
Conférencière : Anne Klein, Université de Montréal

Jeudi 23 février 2012, 13 h 30 à 15 h 30, local 5242 DKN
Conférencière : Natasha Zwarich, McGill University, Montréal

Jeudi 1er mars 2012, 13 h 30 à 15 h 30, local 5242 DKN
Conférencier : Sylvain Senécal, Hydro-Québec, Montréal

Entrée libre
Bienvenue à toutes et à tous !

Conférence de l’Association des étudiants en histoire de l’art

Lundi 13 février 2012, 16 h, local 3105, Pavillon Maurice-Pollack

« Le zombie comme objet de recherche : ou l’extrême comme objet de réflexion », Maxime Coulombe, sociologue et historien de l'art.

Le zombie est un sujet de recherche à la mode. Pour certains, il serait même la métaphore de notre époque pessimiste et fatiguée. Si cette proximité entre fiction et réalité parait évidente, voire voulue par les artisans de ce cinéma, peut-on, pour autant, faire du zombie un lieu de connaissance sur/pour notre époque ? Interrogeant la pensée de Giorgio Agamben et plus spécialement son concept de paradigme, développé dans ses ouvrages récents, nous souhaitons proposer, pour les objets de la fiction – et de l’art – une perspective analytique capable d’en faire des leviers pour réfléchir sur notre culture et notre société.

Source :
Josiane Breton Hammarrenger
Présidente
Association des étudiant(e)s en histoire de l'art (AEHA)

Conférence du CÉLAT

Mercredi 15 février, de 11 h 30 à 13 h, salle DKN-5172, Université Laval

« La culture chinoise et les religions étrangères : comparaison du sort du bouddhisme et du christianisme en Chine », Guogang Zhang, Professeur au département d’histoire, Université Qinghua à Beijing

L’introduction du bouddhisme en Chine au Ier siècle et celle du catholicisme aux XVIe et XVIIe siècles représentent les événements les plus importants de toute l’histoire des relations entre la Chine et l’étranger. Leur sort est pourtant très différent. Le bouddhisme finit par s’intégrer à la culture chinoise et par devenir une partie inséparable de celle-ci, tandis que le catholicisme, malgré un certain appui obtenu tant de la part du gouvernement chinois que des masses populaires, ne devient pas une part intégrante de la culture chinoise. Ainsi, une comparaison portant sur la manière dont ces deux religions étrangères ont été introduites en Chine, nous permettra d’interroger profondément le rôle joué par Rome dans ce phénomène culturel.

Traduction simultanée offerte par Mme WU Bin.

Entrée libre.

Source :
Célia Forget, PhD
Coordonnatrice scientifique du CÉLAT

Conférence du CIERL

Mardi 21 février 2012 à 12 h, salle 3244, pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

« Des sources pour l’histoire, des sources pour la littérature: les archives du crime (XVI-XVIIIe siècle) au croisement entre disciplines et savoirs », Elena Taddia, historienne, Centre Roland Mousnier, CNRS – Paris IV Sorbonne

Source :
Michel De Waele
Professeur
Département d’histoire

Visioconférence du Groupe interuniversitaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines (GIERSA)

Vendredi 24 février 2012, 12 h 30, Salle 1444. Pavillon La Laurentienne.

« Éléphant blanc, lieu de mémoire ou idolâtrie : L’édification tourmentée du monument de la renaissance africaine », Patrick Dramé, professeur au Département d'histoire de l’Université de Sherbrooke

Conférence prononcée à l'Université Laval et retransmise en direct à l'Université de Montréal, Salle P-217. Pavillon Roger-Gaudry (2900, boul. Edouard-Montpetit)

Pour lire le résumé.

Merci de confirmer votre présence à : giersa@ulaval.ca et d'indiquer, dans votre message, l'université où vous comptez assister à la visioconférence.

Source :
Georges Danhoundo
GIERSA

Colloques

Invitation - Rassemblement des patrimoines de demain

27 février 2012, Chapelle du Musée de l'Amérique française, Québec

  • Multifonctionnalité du patrimoine agricole, Charlevoix
  • Point d’actualité : Loi sur le patrimoine culturel – Loi 82
  • Formations en patrimoine paysager et immatériel

Coût :

  • Pour un individu : 25 $
  • Pour un organisme : 45 $

Le prix inclut le dîner et une activité de perfectionnement

Inscription : patrimoinesdedemain.eventbrite.ca
Date limite d’inscription : le mercredi 15 février

Pour informations et inscriptions :
Mme Andrée Lapointe
418 523-1333, poste 224

Atelier Université Laurentienne

12 au 14 avril 2012, Université Laurentienne et Université Thorneloe, Sudbury,Ontario

L’atelier Savoirs et pratiques de gestion intégrée des bords de l'eau – Riparia rassemble des chercheurs des sciences humaines et des sciences sociales et propose une réflexion interdisciplinaire sur les représentations sociales de gestion intégrée des bords de l’eau, les riparia. Rives de cours d’eau, berges de lacs, littoraux et marécages, les riparia représentent une nouvelle conception – émanant de l’écologie – de cet écosystème singulier des bords de l’eau en tant que milieu perçu, connu et construit. La question est abordée dans une perspective d’histoire comparée de l'environnement de l’Antiquité à nos jours, en vue de dégager des éléments communs d’éthique de gestion.

Pour plus d’information, contacter Ella Hermon, professeure associée au Département d'histoire à l'Université Laval, ou Anne Watelet, professeure adjointe au Département d’études de l’environnement à l'Université Laurentienne.

L'atelier Savoirs et pratiques de gestion intégrée des bords de l'eau – Riparia se tiendra à l’Université Laurentienne et à l’Université Thorneloe à Sudbury en Ontario, du 12 au 14 avril 2012, sous l’égide du Centre international de recherche interdisciplinaire en sciences humaines (CIRISH). Il est ouvert à tous. Le programme et les résumés de communication sont disponibles au site www.laurentienne.ca/riparia.

Source :
Anne Watelet, Ph.D.
Département d'études de l'environnement
Université Laurentienne

Sondage de la Société historique du Canada

La SHC œuvre en collaboration avec les diplômés et les diplômés récents pour aborder un sujet qui fait l'objet de beaucoup d'inquiétudes pour les étudiants: les perspectives du marché du travail.

À cet égard, un comité de la SHC a organisé une table ronde intitulée « Une modeste proposition, pas de Plan B, édition canadienne » qui aura lieu lors de la réunion annuelle de  la SHC le mercredi 30 mai à Waterloo. En préparation de la table ronde, la SHC mène un sondage qui permettra de lancer la discussion lors de la session.

Veuillez remplir le formulaire. Les données recueillies resteront confidentielles et seront présentées sous forme agrégée SEULEMENT.

La date limite pour participer au sondage est le jeudi 1er mars.

Une réponse par personne avec un courriel valide.

Source :
Michel Duquet
Directeur général
Société historique du Canada

Université d'été du CELAT

ETN-4000 Nouveaux patrimoines et musées (1er cycle, 3 crédits)
ETN-7017 Nouveaux patrimoines et musées (2e-3e cycles, 3 crédits)

Musée de la civilisation, Québec, du samedi 9 juin au samedi 16 juin 2012

Professeur pressenti : Laurier Turgeon, Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique
Organisation : Université d’été organisée conjointement par le CELAT (Centre interdisciplinaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions) de l’Université Laval et le Musée de la civilisation du Québec.

Date limite du dépôt des demandes : 20 février 2012

Description
La notion de patrimoine a connu une formidable expansion au cours des trente dernières années. Pendant longtemps limité aux biens matériels immobiliers et mobiliers jugés les plus précieux de la nation, le patrimoine s’étend aujourd’hui à des domaines culturels qui forment de nouvelles catégories conceptuelles—patrimoine immatériel, patrimoine religieux, patrimoine alimentaire, patrimoine sensible—ainsi qu’à des nouvelles catégories socio-culturelles—communautés culturelles, groupes autochtones, groupes sociaux défavorisés—qui exigent une place au musée et une reconnaissance sociale. L’avènement de ces nouveaux patrimoines, tantôt liés à l’apparition de nouveaux groupes (communautés culturelles) tantôt à la disparition d’anciens (communautés religieuses) sur le territoire, force les musées à repenser leurs manières de pratiquer le collectionnement, de concevoir les expositions et d’accueillir les publics. En effet, ces nouveaux patrimoines incitent les conservateurs à favoriser des approches plus participatives et inclusives, et davantage en diapason avec les notions du « vivre ensemble » et du développement durable. Les valeurs inhérentes aux nouveaux patrimoines—préservation des éléments menacés de la culture et de la nature, transmission aux générations futures, participation des populations locales et marginalisées, conservation de la cohésion sociale et de la diversité culturelle—sont aussi celles du développement durable. C’est dire que la pratique des nouveaux patrimoines pourrait servir de source d’inspiration, voire même de modèle, pour le projet social d’une société contemporaine faisant face à un temps présent exigeant, accéléré et mobile.

Renseignements :
Célia Forget, coordonnatrice du CELAT, Université Laval
Tél. 418-656-2131 poste 3588

Le nombre d’inscriptions sera limité à 25.

Pour plus de détails.