Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Bulletin numéro 26 (15 septembre 2011)

Colloque de l'EDIQ

Jeudi le 22 septembre 2011, 9 h, local 3244, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

Entrée libre

L'exil himalayen et les « réfugiés Bhoutanais » : une lumière pour le monde, un défi pour les sociétés d’accueil

Une rencontre en deux volets avec Laurent Dupeyrat, spécialiste du monde extrême-oriental et de l’Himalaya tibétain, chercheur au Centre de recherche sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine de l’Université Paris-Sorbonne (CREOPS)

9 h – 11 h 30
Qui sont les Bhoutanais du Népal qui arrivent comme réfugiés au Québec ?

12 h – 13 h 15
Discussion-Lunch* L’archéologie, l’histoire et les religions du monde tibétain. Une discussion ouverte

Les chercheurs et les étudiants en archéologie, en histoire des civilisations et des religions, en ethnologie, et en patrimoine sont particulièrement invités.

* Apportez votre lunch

Pour plus de détails sur les présentations

Source :
Lucille Guilbert
Professeure titulaire
Département d'histoire
http://www.ediq.ulaval.ca

Première rencontre du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines

Jeudi le 22 septembre à 11 h au Laboratoire Ex situ, local 7160, pavillon Charles-De Koninck.

Mathieu Rocheleau, étudiant au doctorat en histoire, « Survol de l’emploi de la 3D en sciences historiques : exemples de l’apport de la technologie aux sciences humaines »

La Café numérique est un lieu de rencontre bimensuel pour les chercheurs qui s'intéressent tant à l'apport des technologies dans la recherche en arts, lettres et sciences humaines qu'aux pratiques culturelles numériques. Une rencontre sur deux est consacrée à une présentation par un invité, l'autre accueillant des échanges spontanés à propos de l'actualité, de technologie ou d'outils informatiques pour la recherche.

Pour plus d’informations

Source :
Mathieu Rocheleau
Étudiant au doctorat
Département d'histoire

Séminaire interdisciplinaire en études anciennes

Première séance spéciale de la programmation 2011-2012 du Séminaire interdisciplinaire en études anciennes, vendredi 23 septembre, 15 h 30, à la salle DKN 5242.

Pascal Payen, « Approches anthropologiques de la violence de guerre en Grèce ancienne ».

Pascal Payen, professeur à l'Université de Toulouse II-Le Mirail, est spécialiste en histoire culturelle, sociale et politique des mondes grecs aux époques archaïque et classique, en histoire et anthropologie des rapports de domination; il travaille également à des questions d’historiographie grecque et latine (VIe s. avant notre ère - IIe s. après notre ère) et s’intéresse enfin à la réception de l'Antiquité, depuis le XVIème siècle.

Cette séance « spéciale » est ouverte à toute personne intéressée par la thématique et plus généralement à la recherche actuelle en histoire et études anciennes au sens large.

Résumé
Nombreux sont les spécialistes de l'Antiquité qui, depuis Max Weber, définissent la cité antique comme un « lieu de garnison », une communauté de guerriers. Dans le même temps, les nombreuses études polémologiques, qui paraissent notamment en Allemagne au moment du premier conflit mondial, font des cités grecques des entités tout entières tournées vers l'organisation des affrontements. La guerre est considérée comme un phénomène « naturel », consubstantiel à la polis. Cette thèse rencontre pourtant deux obstacles.

D'une part, l'essentiel de la documentation répète inlassablement que la guerre est le pire des fléaux. D'autre part, la plupart des études modernes de polémologie éludent la question de la violence, ou bien l’appréhendent comme s'il s'agissait de l'état de nature de la guerre, d'une sauvagerie à la fois primitive et incontrôlable pour la cité et son image, ou bien inavouable, s'il s'avère qu'elle relève de la plus stricte rationalité politique et s’inscrit dans le fonctionnement normal des institutions. La guerre est une construction qui, en tant que telle, n'existe pas de façon « naturelle ». Elle est un possible anthropologique, parmi d'autres, qui permet de mesurer le rapport à la violence qu’entretient telle société qui y recourt.

L'objet de cette analyse est donc de reconstituer les liens logiques qui, en Grèce ancienne, associent guerre et violence, en recourant aux ressources croisées de l’anthropologie et de l’histoire. Nous posons l’hypothèse que la violence, loin d’être une variable aléatoire de la guerre, est une catégorie qui s’articule à elle selon des logiques dont nous espérons reconstituer quelques éléments.

M. Payen présentera également une conférence dans le cadre des Midis de l’IÉA, lundi 26 septembre, 11 h 30, DKN 5242 : « Comment se débarrasser des ennemis de la démocratie ? L’ostracisme, l’espace et le temps politique à Athènes ».

Source :
Patrick Baker
Professeur titulaire
Département d’histoire
Directeur
Institut des études anciennes

Conférence du CIEQ/Département d'histoire

Mardi 27 septembre 2011 à 16 h, local 3 B du pavillon Charles-De Koninck.

Jan De Maeyer, professeur au Centre de Documentation et de Recherche: Religion - Culture - Société (KADOC, Université catholique de Louvain), « Religion, culture et société depuis 1750. L’importance d’une approche interdisciplinaire de la recherche. L’expérience du KADOC-K.U.Leuven ».

Cette conférence, qui se tient dans le cadre du Baccalauréat intégré en sciences historiques et études patrimoniales, présente la façon dont le « KADOC-Centre de documentation et de recherches. Religion, Culture et Société à partir 1750 » développe la recherche multidisciplinaire à travers son large champ thématique. Nous partirons de la structure assez unique du centre, qui a su, grâce à son double statut de centre interfacultaire de l’Université de Louvain (Leuven) et d’institution patrimoniale reconnue et subventionnée par la Communauté flamande, favoriser une rencontre féconde entre d’une part, les collections archivistiques et historiques disponibles, et de l’autre, la recherche multidisciplinaire centrée sur l’interaction entre religion, culture et société depuis les Lumières. Partant des cinq axes de son programme de recherche – 1. Institutions et associations religieuses ; 2. Pratiques et expériences ; 3. Interculturalité et interreligiosité ; 4. Religion, art et culture ; 5. Société et idéologie –, nous examinerons aussi bien les projets de recherche fondamentale et contractuelle que l’exploitation des résultats dans les séries éditées par le centre et les revues. Il sera également question de la façon dont le centre remplit son rôle de plus en plus affirmé de forum et de plateforme d’échange, à l’échelle nationale et internationale, ainsi que de l’importance accordée à l’indispensable infrastructure de recherche (la banque de données ODIS).

Entrée libre.

Bienvenue à toutes et à tous !

N’hésitez pas à consulter la section « Activités » sur le site Web du CIEQ.

Source :
Étienne Rivard, Ph.D.
Coordonnateur du CIEQ-Laval
Tél. bur. : (418) 656-2131 poste 4186
Courriel
Site Web

Offre de formation

Vous souhaitez vous munir d'un C.V. de calibre professionnel, savoir comment rédiger une lettre de présentation accrocheuse, cibler des employeurs potentiels, réaliser des entrevues fructueuses et mieux connaître le marché du travail en histoire de l'art ? Inscrivez-vous à la formation Obtenir un stage ou un emploi spécialisée en histoire de l'art qui aura lieu le mardi 27 septembre, de 8 h 30 à 12 h. Inscription en ligne obligatoire (vous devez vous identifier sur le site au préalable avec votre IDUL et votre NIP).

Pour vous inscrire

Source :
Cynthia Labbé
Conseillère en emploi

Rencontres Hypothèses

Hypothèses, rencontres mensuelles proposées par des étudiants de maîtrise et de doctorat du département d'histoire de l'art de l'Université de Montréal, autour de leurs recherches — conférences et débats.

Les conférences auront lieu à 17 h, un jeudi par mois, de septembre 2011 à avril 2012, à l'amphithéâtre de la médiathèque (2e étage de la Bibliothèque des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Montréal, 3000 avenue Jean-Brillant).

Le jeudi 22 septembre à 17 h :

Ginette Jubinville, « Ordre et consolation : la chapelle de l'hospice de Charen ton (et l'œuvre de Léon Riesener, La Vierge aux affligés) »

La Vierge aux affligés de Léon Riesener est la partie centrale du décor de la chapelle de l'hospice de Charenton (premier asile psychiatrique de France, aujourd'hui Hôpital Esquirol à Saint-Maurice). S'éloignant des canons classiques et incorporant des éléments de réalisme, l'artiste ne permet plus la vraisemblance de l'action divine et la croyance en son pouvoir de guérison. Mais la vue de la Vierge de gloire et de bonté offre aux aliénés ordre et consolation.

Répondante : Marie-Ève Marchand.

Tous les étudiants intéressés, d'autres disciplines ou d'autres universités, sont les bienvenus !

Pour obtenir le calendrier des rencontres : ji.yoon.h@gmail.com

Appel à communications

16e colloque annuel des Nouvelles Frontières en histoire

23-25 février 2012, York University, Toronto
yorknewfrontiers.wordpress.com

Nous recherchons des projets de présentations pour le seizième colloque annuel des Nouvelles Frontières (connu sous le nom de New Frontiers). Nous acceptons des textes sur des sujets divers et variés, dont les perspectives peuvent être nationales, régionales, thématiques, et/ou méthodologiquement traditionnelles ou atypiques. Nouvelles Frontières est une excellente opportunité, pour les étudiant(e)s en maîtrise comme pour les doctorants en histoire et dans les matières associées, de présenter leurs projets à des collègues issu(e)s (pour la plupart) d'institutions états-uniennes et canadiennes. Nous acceptons des projets se concentrant sur n'importe quels lieux, thèmes et sujets, dont (la liste n'est pas exhaustive) :

  • Culture populaire et consumérisme;
  • Genre, sexualité et histoire corporelle;
  • Histoire et théorie;
  • Histoire religieuse;
  • Histoire impériale et nationale;
  • Histoire juridique, politique, de la contestation, et de l'État;
  • Histoire locale et régionale;
  • Histoire urbaine et environnementale;
  • Immigration et diaspora;
  • Mémoire collective et commémoration;
  • Race, ethnicité et identité;
  • Science, médecine, technologie et société;
  • Travail, classes et communauté(s).

Nous invitons donc ceux et celles qui le désirent à nous soumettre un résumé (250 mots environ.) Il est aussi possible de nous envoyer un plan de table ronde - les tables rondes seront composées de deux ou trois intervenants. Ces derniers auront 20 minutes chacun(e) pour présenter leur texte. Chaque texte devra être accompagné d'une courte note biographique ainsi que d'une adresse de courriel.

Les propositions doivent être envoyées avant le 18 novembre 2011 à l’attention de Ashlee Bligh, Madeleine Chartrand et Daniel Ross à l'adresse suivante : yorknewfrontiers@gmail.com ou par courrier à :

Colloque New Frontiers
a/s Ashlee Bligh, Madeleine Chartrand, Daniel Ross
Department of History
York University
4700 Keele St.
Toronto, ON, Canada M3J 1P3