Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2458 Culture politique au Canada et au Québec au XXe siècle

Hiver 2017

Responsable : Martin Pâquet

Objectifs

1.    Acquérir des connaissances critiques des principales dimensions de l’histoire de la culture politique au Canada et au Québec, de l’élargissement de l’espace public au début de l’Ère des Révolutions au 18e siècle aux différentes manifestations de la vie citoyenne en ce nouveau millénaire;
2.    Employer quelques concepts employés en anthropologie historique et cerner quelques problèmes identifiés par l’historiographie.
3.    Développer les savoir-faire intellectuels de l’ordre de l’analyse, de la synthèse, de l’évaluation et de la conceptualisation.
4.    Être en mesure de développer une réflexion personnelle relative à l’évolution et aux enjeux de la société dans laquelle l’étudiant et l’étudiante vivent comme citoyens.

Contenu

Les campagnes électorales et les débats parlementaires, les partis politiques et les groupes d’intérêts, les querelles de drapeau et les événements médiatiques, les manifestations et les mobilisations, les pétitions et les lettres ouvertes, les rôles assumés par les élites et par la masse, le charisme des leaders et l’indifférence des citoyens, les discours à la radio et à la télévision, les référendums et les consultations diverses : tous ces phénomènes se déroulant dans l’espace public relèvent de l’expression de cultures politiques, à la fois multiples et fécondes. De la fin du XVIIIe au XXIe siècle, les espaces politiques canadien et québécois vont être les théâtres où les cultures des acteurs politiques vont s’épanouir dans un double mouvement. D’une part, les cultures influencent la détermination des objectifs et des projets des acteurs, elles modèlent leurs attitudes et leurs comportements, elles orientent leurs stratégies. D’autre part, ces mêmes acteurs politiques vont construire les cadres structurants de ces cultures, les aménageant selon leurs besoins et leurs initiatives, les adaptant en congruence avec les contraintes et les exigences du moment. Enfin, dans notre monde contemporain où les univers culturels s’interpénètrent, il importe désormais de comprendre dans une perspective comparative l’influence multiple des cultures politiques au Canada et au Québec. Pour que cette démarche comparative soit féconde, ce cours d’histoire de la culture politique s’inscrit donc dans une démarche résolument interdisciplinaire, avec l’apport des disciplines de la sociologie, de l’anthropologie et de la science politique à l’étude des phénomènes historiques.
Privilégiant une approche en anthropologie historique, ce cours propose une étude thématique des mutations des cultures politiques au Canada et au Québec de la fin du XVIIIe au XXIe siècle. Il se penchera sur l’influence changeante des catégories et des classifications modernes, notamment lors des prises de décision, de la gestion administrative ou encore de la polarisation de la vie partisane. Il étudiera le rôle évolutif des normes – les lois, mais aussi les conventions implicites –, des multiples symboles et des rituels –rites d’institution ou de sociabilité – comme éléments structurant le champ politique au Canada et au Québec. Enfin, il s’intéressera à l’élaboration et à la mise en pratique des diverses stratégies des acteurs et des groupes sociaux dans le champ politique, qu’elles renvoient aux alliances, rivalités ou neutralités dans les différents conflits; de reproduction sociale et de transmission du patrimoine politique; de consultation populaire ou de résolution de situations problématiques, etc.

Fonctionnement

Le déroulement de ce cours thématique s'effectuera en cinq étapes.

Dans la première étape, le professeur présentera quelques outils conceptuels inhérents à l’étude de l’histoire de la culture politique. Puis, sous la forme d’exposés magistraux et de discussions collectives autour de lectures préalables, le professeur analysera des thèmes spécifiques relatifs aux principales dimensions de la culture politique au Canada et au Québec. Donnés en classe, des exposés magistraux offriront une lecture (lectio) de thèmes spécifiques relatifs aux principales dimensions de la culture politique au Canada et au Québec. Traités sous l’angle comparatif, ces thèmes présenteront plusieurs interprétations sur les questions abordées.

Dans un deuxième temps, ces exposés magistraux seront suivis de périodes de discussions en classe (disputatio), afin de favoriser l’interaction en classe et le développement de l’esprit critique. Ces périodes hebdomadaires prendront la forme d’ateliers de lecture sur chaque thème, où le professeur et les étudiants es analyseront en collégialité les problèmes historiques soulevés. La matière de ces discussions proviendra de textes traitant de divers aspects des cultures politiques canadiennes et québécoises. Ces textes auront été lus au préalable, et constitueront la matière première du journal de bord de l’étudiant et de l’étudiante.

Ensuite, les étudiantes et les étudiants auront chacun à préparer une dissertation portant sur un thème de l’histoire des cultures politiques au Canada et au Québec. À une date préalablement fixée, toutes les dissertations dactylographiées seront remises au professeur. À cet effet, les étudiantes et étudiants recevront une liste de sujets, liste qui sera commentée au moment de la première séance en classe.

Comprenant des questions à développement, un examen-maison évaluera les connaissances acquises par le biais de la matière enseignée au cours des séances en classe et des lectures. Cet examen se tiendra à la fin de la session.

Enfin, le professeur prévoit des rencontres individuelles de dépannage avec les étudiants et les étudiantes pendant les heures de bureau.

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Les étudiants qui ont une lettre d’Attestation d’accommodations scolaires obtenue auprès d’un conseiller du secteur « Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap (ACSESH) » doivent rencontrer leur professeur au début de la session afin que des mesures d’accommodation en classe ou lors des évaluations puissent être mises en place. Ceux qui ont une déficience fonctionnelle ou un handicap, mais qui n’ont pas cette lettre doivent contacter le secteur ACSESH au 656-2880, le plus tôt possible. Le secteur ACSESH vous recommande fortement de vous prévaloir des services auxquels vous avez droit afin de pouvoir réussir vos études, sans discrimination ni privilège. Pour plus d’informations, voir la Procédure de mise en application des accommodations scolaires à l’adresse suivante : https://www.aide.ulaval.ca.

Évaluation

L'évaluation fera l’objet d’une discussion en classe sur la base de la proposition suivante:
Travail écrit :
Participation aux discussions :
Journal de bord :
Examen final :    35 %
10 %
30 %
25 %
  
    

BIBLIOGRAPHIE

•    Une bibliographie sur l’histoire de la culture politique au Canada et au Québec sera remise au moment du premier cours.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat