Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2157 Les structures de la société féodale, IXe-XIIIe siècle

Hiver 2017

Responsable : Didier Méhu
Bureau DKN 5308 (en face du secrétariat du département d’Histoire).
Didier.mehu@hst.ulaval.ca

Objectifs

•    Comprendre la notion de structure dans l’analyse historique des sociétés.
•    Connaître les principales structures de la société dite « féodale », c’est-à-dire celle de l’Europe occidentale entre le IXe et le XIIIe siècle.
•    Amorcer une analyse rationnelle et critique de la civilisation de l’Europe occidentale au Moyen Âge à partir de l’étude des documents originaux.

Contenu


L’étude de la société féodale passe d’abord par la définition de son objet. Les termes « féodalité » et « féodalisme » ont été utilisés depuis près de 200 ans pour qualifier des sociétés bien différentes qui n’ont souvent rien à voir avec celle de l’Occident médiéval. On parlera ici de la société dite féodale à son apogée, c’est-à-dire entre le IXe et le XIIIe siècle.
La société féodale se définit moins par la place prépondérante du fief (feodum) dans les relations sociales que comme une organisation sociale originale dont les fondements ont été posés entre le IVe et le VIe siècle avec la disparition des structures sociales de l’Empire romain, le développement du christianisme et la fusion romano-germanique à tous les échelons du social. Marc Bloch (La société féodale, 1939) est le premier historien ayant tenté de fournir une analyse globale de cette société originale, en tenant compte de tous les documents qu’elle a produits et en s’efforçant de mener une enquête de nature anthropologique. Le développement des analyses structurales dans les années 40 du XXe siècle puis la vogue du structuralisme dans l’après Seconde-Guerre ont suscité quelques belles réflexions de la part des historiens (Arno Borst, Fernand Braudel, Georges Duby, Jacques Le Goff, Emmanuel Le Roy Ladurie, Jean-Claude Schmitt, Jean-Pierre Vernant, Pierre Vidal-Naquet), mais depuis une trentaine d’années l’heure n’est plus aux grandes synthèses jugées souvent trop réductrices. Fort de recherches récentes stimulantes, le cours veut poser des jalons pour une analyse structurale renouvelée de la société médiévale. Elle présuppose une déconstruction de la plupart des schèmes traditionnels diffusés dans les manuels ; elle se fonde sur une analyse sérielle des sources de toute nature et sur la construction de concepts propres aux historiens médiévistes.
Dans une telle perspective, des thèmes en apparence classiques (l’espace, le temps, le corps, le don, la chevalerie, la parenté, la communauté, la paix, etc.) prennent une toute autre signification. L’ambition du cours est de transmettre la richesse et les enjeux d’une telle démarche, dont les implications dépassent très largement l’analyse de la société médiévale.

Thèmes envisagés dans le cours :
Structures et analyses structurales en sciences sociales
L’anthropologie historique et l’analyse structurale en histoire du Moyen Âge
L’ecclesia
La seigneurie et le dominium
Le don
Représentations et conceptions du temps
Représentations et conceptions de l’espace
Le corps et l’âme
Les structures de parenté
Chasse, tournoi et littérature aristocratique
Les cinq sens au Moyen Âge
La nourriture
Le vêtement

Fonctionnement

Cours magistral accompagné d’étude de documents écrits (traduits du latin) ou figurés. Ces cours sensibiliseront les étudiants aux approches sociologiques et anthropologiques relatives à l’analyse structurale, puis nous envisagerons les principaux concepts susceptibles de construire une telle analyse de la société féodale. Les étudiants seront mis à contribution chaque semaine par la lecture obligatoire d’articles relatifs au thème du prochain cours.

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Les étudiants qui ont une lettre d’Attestation d’accommodations scolaires obtenue auprès d’un conseiller du secteur « Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap (ACSESH) » doivent rencontrer leur professeur au début de la session afin que des mesures d’accommodation en classe ou lors des évaluations puissent être mises en place. Ceux qui ont une déficience fonctionnelle ou un handicap, mais qui n’ont pas cette lettre doivent contacter le secteur ACSESH au 656-2880, le plus tôt possible. Le secteur ACSESH vous recommande fortement de vous prévaloir des services auxquels vous avez droit afin de pouvoir réussir vos études, sans discrimination ni privilège. Pour plus d’informations, voir la Procédure de mise en application des accommodations scolaires à l’adresse suivante : https://www.aide.ulaval.ca.

Évaluation


1.    Compte rendu d’un article historiographique : 30 %

2.    Commentaire de texte : 40 %
Au choix parmi une liste proposée par le professeur. Analyse

3.    Examen final : 30 %
Au choix un commentaire de texte ou une dissertation portant sur l’ensemble de la matière vue en cours.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat