Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HAR 1012 Les arts visuels au Québec et au Canada, 1880-1950

Automne 2016

Responsable : Didier Prioul

Objectifs

Le cours fait partie des enseignements obligatoires de première année au baccalauréat en histoire de l’art. Il ne présuppose donc aucun cours préalable en histoire de l’art et peut être suivi par tout étudiant désireux de s’initier au développement des arts visuels, au Québec et au Canada, durant une période charnière (1880-1850) alors que l’artiste affirme sa singularité et que les œuvres transforment profondément les milieux sociaux et artistiques.

  1. Connaître les artistes et les œuvres qui structurent la période.
  2. Comprendre la manière dont la société et la création interagissent.
  3. Se familiariser avec la notion d’art moderne dans le contexte québécois et canadien.

Contenu

Le premier aspect du cours concerne la transformation de la société et des milieux artistiques dans lesquels les artistes vont occuper progressivement de nouveaux espaces. La période étudiée est relativement courte - 70 ans entre 1880 et 1950 -, mais elle présente une rare densité de transformations. La création de l’Académie royale des arts en 1880 et son installation à Ottawa marquent une rupture avec le passé, en instaurant à la fois un lien officiel entre l’artiste et l’état, ainsi qu’entre l’artiste et la société, par la reconnaissance de son statut. À l’autre extrémité du parcours chronologique, au début des années 1950, c’est l’œuvre elle-même qui affirme sa pleine indépendance, refusant le sujet narratif et le rapport au réel, pour donner place à l’abstraction géométrique. Entre ces deux dates - 1880-1950 -, on peut mesurer l’accélération qui va transformer les arts visuels au Canada.

La notion d’accélération comme mode de transformation sera donc notre guide tout au long de la session. Elle possède évidemment une dimension physique (transports, communications) qui permet la circulation des artistes, des informations et des esthétiques, tant continentales qu’internationales. Elle est aussi urbaine avec le développement concurrent de deux métropoles, Montréal et Toronto, lieux de rencontres, de création et d’invention. Elle est en même temps symbolique, inscrite dans la trame plastique des œuvres quelque soit leur médium d’expression et de représentation (peinture, sculpture, photographie, affiche, arts décoratifs). L’accélération possède aussi un envers, la décélération, dont la force sociale est son moteur. Considérée sous l’angle des arts visuels, elle met de l’avant les limites des mouvements de transformation. L’identité comme modélisation du passé au  présent est l’une des composantes de la vie moderne qui trouvera de fortes expressions plastiques, tant au Québec qu’au Canada. Le cours explorera toutes ces questions afin de comprendre comment l’art est produit et reçu.

Fonctionnement

Le cours sera donné sous la forme d'exposés magistraux, accompagnés de matériel visuel. Chaque cours sera accompagné de lectures complémentaires afin de prolonger la matière étudiée.

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Les étudiants qui ont une lettre d’Attestation d’accommodations scolaires obtenue auprès d’un conseiller du secteur « Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap (ACSESH) » doivent rencontrer leur professeur au début de la session afin que des mesures d’accommodation en classe ou lors des évaluations puissent être mises en place. Ceux qui ont une déficience fonctionnelle ou un handicap, mais qui n’ont pas cette lettre doivent contacter le secteur ACSESH au 656-2880, le plus tôt possible. Le secteur ACSESH vous recommande fortement de vous prévaloir des services auxquels vous avez droit afin de pouvoir réussir vos études, sans discrimination ni privilège. Pour plus d’informations, voir la Procédure de mise en application des accommodations scolaires à l’adresse suivante : https://www.aide.ulaval.ca.

Évaluation

L’évaluation sera partagée entre deux travaux courts et un examen de fin de session

  • travail court (mi-session) : 30%
  • travail court (fin de session) : 30%
  • examen : 40%

Bibliographie

Une bibliographie sera remise avec le plan du cours, lors de la première séance.

Politique d'évaluation des études
Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat