Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

MSL 6006 Mise en valeur des patrimoines

Hiver 2019

Responsable : Habib Saidi

Objectifs

Ce séminaire vise à amener les étudiant.es à :

  • Saisir les enjeux de conservation et de sauvegarde du patrimoine en fonction des processus de muséalisation et de patrimonialisation. 
  • Étudier les politiques et les poétiques de mise en valeur des patrimoines sous l’angle d’approches muséographiques. 
  • Réaliser une recherche originale en envisageant des projets de mise en valeur des patrimoines dans une perspective muséologique.
  • S’ouvrir davantage aux milieux muséal et patrimonial en communiquant et en échangeant avec des spécialistes et des professionnels de ces milieux.

Contenu

L’effervescence et l’intensité des activités patrimoniales, qui imprègnent de nos jours aussi bien la vie culturelle que la vie quotidienne, ont fortement contribué au développement de l’approche holistique du patrimoine. Selon cette conception, le patrimoine est désormais envisagé dans sa totalité comme mode de penser et de vivre le monde, dépassant ainsi la notion de simple objet, monument ou chef-d’œuvre à contempler et à classer. Dès lors, les interactions entre le musée et le patrimoine sont de plus en plus revues sous l’angle de nouvelles dynamiques territoriales qui laissent une grande place à la synergie entre les acteurs économiques et culturels, à l’initiative citoyenne et à l’implication des communautés locales dans les projets de mise en valeur des patrimoines. Le vif intérêt porté par ces communautés aux produits et aux expressions du patrimoine culturel immatériel et du patrimoine naturel a d’autant plus accentué ces changements. Il a favorisé la création de projets de mise en valeur des patrimoines intégrés où la rizière, l’oliveraie, la palmeraie, le ruisseau ou le vignoble cohabitent en toute harmonie avec le site archéologique, le festival de danse traditionnelle ou la célébration des patrimoines culinaires.

Lieu de mémoire, producteur de patrimoine, marqueur territorial et attrait touristique, le musée occupe une place primordiale dans ce contexte. De fait, il est de plus en plus appelé à jouer le rôle d’innovateur social et culturel tout en devenant à la fois l’objet et le lieu d’autres formes d’innovation : architecturale, urbanistique, éducative, communicationnelle, etc. Sans se défaire entièrement de sa mission principale, à savoir l’éducation et la pédagogie auprès des citoyens, le musée se charge d’une nouvelle mission, celle de révéler l’intelligence collective et le génie social à travers la réalisation de ce type de projets. 

L’objectif principal du séminaire est de permettre aux étudiant.es de participer au débat sur la pertinence de cette mission en étudiant le patrimoine à travers le prisme du musée, ainsi que l’institution muséale à travers son ouverture de plus en plus marquée à l’univers patrimonial. En ce sens, le séminaire comprend deux parties. La première se déroule en classe et repose essentiellement sur des conférences et des discussions articulées autour de la question du musée et du patrimoine. La deuxième comprend des activités qui se déroulent sur le terrain et qui sont axées sur une prise de contact directe avec le milieu muséal et patrimonial où les étudiants(es) seront appelés(es) à s'investir avec rigueur en y faisant l'étude approfondie d'une activité ou d'un service.

Fonctionnement

Des exposés magistraux seront présentés au début du cours, en vue de préciser les notions théoriques de base et pour préparer les étudiant(e)s à cerner progressivement les sujets sur lesquels ils devront travailler. Des professionnels et spécialistes des questions étudiées pourront intervenir ponctuellement au moment de ces rencontres afin de discuter avec les étudiant(e)s de leurs expériences et apporter des conseils pratiques. La contribution des étudiant.es est centrale dans la mesure où elles/ils sont appelé.es à participer aux débats et à présenter des exposés oraux. Dans cette perspective, il leur revient d’établir des contacts avec l'institution visée ou les activités concernées par leurs travaux d’examen. Des rencontres individuelles avec le professeur permettront aux étudiant.es de faire le point sur ces travaux.

Évaluation

  • Participation en classe 15%
  • Une présentation orale (10%) et un texte écrit d’un maximum de 1500 mots où l’étudiant développe une lecture critique sur une exposition imposée : 20%
  • une présentation orale du travail de fin de session : 15%.
  • Une étude qui développera un point de vue critique sur un projet de mise en valeur du patrimoine (20-25 pages) accompagnée d’une bibliographie pertinente : 40%.

Bibliographie

La bibliographie détaillée sera fournie au début du cours.

 

Compétence langagière

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat

Politique de révision de notes

Évaluation du cours