Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 1008 Le monde aux XIXe et XXe siècles

Hiver 2019

Responsable : Talbot Imlay

Objectifs

  • Interroger la manière dont un ensemble de relations d’interconnexions et d’interdépendances a organisé et désorganisé le monde, du milieu du 18e à la fin du 20e siècle;
  • Questionner les limites de ces phénomènes et leur impact sur les différentes sociétés humaines;
  • Prendre en compte l’ensemble des facteurs et protagonistes qui ont contribué à faire et défaire ces interconnexions et interdépendances: groupes humains, processus, facteurs environnementaux;
  • Multiplier l’étude de différentes modalités, thèmes et régions dans lesquels se sont faits et défaits ces interconnexions et interdépendances;
  • Donner de la profondeur aux questionnements contemporains sur la globalisation/mondialisation;
  • Travailler autour des sources, des questionnements et du raisonnement historique.

Contenu

Un certain nombre de gouvernements ou de plates-formes électorales mettent aujourd’hui en avant des propositions de déconnexion économique, de déconstruction politique ou d’interruption des flux migratoires et culturels aux échelles nationales et régionales. De telles propositions de démondialisation/déglobalisation nous donnent l’opportunité de nous interroger afin de savoir et évaluer si, comment, pourquoi et jusqu’où le monde (en tant que formation planétaire) a été un monde (en tant qu’ensemble formé par des activités et des formes partagées). Qu’est ce qui a enserré dans des communautés d’action et de destin des sociétés situées dans différentes régions, sur différents continents, enchâssés dans des formes politiques diverses? Quelle a été l’ampleur géographique de ces « mondes »: planétaires, régionales, continentales, impériales? Nous traiterons ces questions à travers des études de cas, en étudiant ici la colonisation, là des formes migratoires particulières, là-bas les questions environnementales et toute une série de phénomènes et de processus sociaux, culturels, économiques et politiques par lesquels un monde, des mondes se sont faits et défaits. Ces interrogations nous amèneront à centrer chacune de nos séances sur des géographies différentes, parfois régionales et parfois planétaires, de l’Inde des Mughals à l’Afrique de la traite négrière, de l’Atlantique des révolutions à l’Atlantique des stratégies militaires, de l’espace des  crises climatiques à celui des crises économiques et à celui défini par les guerres dites « mondiales ». Dans ces diverses configurations, c’est bien l’histoire du monde que nous allons traiter, de la mi-18ème siècle jusqu’à la fin du 20ème siècle.

Fonctionnement

Le cours est un cours magistral, mais mobilise pour commentaires et réflexions des documents originaux de divers types (tableaux, objets, photographies, textes, statistiques, chansons, films).

Chaque séance est ouverte par un segment de réflexion autour d’une source ou d’une position historiographique liée aux grandes questions qui vont être abordées dans la séance. Chaque semaine, un groupe différent d’étudiantes et d’étudiants viendra prendre place dans nos « loges d’avant scène » pour contribuer à ce segment, sur la base d’une lecture préalable et de questions sur cette lecture. 

Deux séances spéciales sont consacrées  au travail de session qui porte sur la qualité « mondiale » de différents aspects de la première guerre mondiale. La première est une séance de réflexion et de discussion historiographique, la seconde un atelier de suivi des avancées du travail de session.

Évaluation

  • Travail I et II (15 %) : micro-questionnaires hebdomadaires sur le manuel du cour;
  • Travail III, IV et V (15 % chacun, 45 % en tout) : journaux de lecture (questions à développer sur une étude historique   en lien avec une séance du cours. 3 lots de chapitres/d’articles, un texte à choisir à chaque fois);
  • Travail VI (40 %) : travail de session autour d’un aspect de la Grande guerre et réflexion sur son caractère « mondial ».

Bibliographie

Le texte de base pour ce cours, base de travail et d’évaluation est John M. ROBERTS & Odd Arne WESTAD, Histoire du monde, tome 3 : l’âge des révolutions, Paris : Perrin, 2016.

 

Compétence langagière

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat

Politique de révision de notes

Évaluation du cours