Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2611 A Séminaire d'histoire des Amériques VI : Crime et justice criminelle au Québec et au Canada, XVIIe-XXe siècles

Hiver 2018

Responsable : Donald Fyson

Objectifs

Ce séminaire vise à amener les participants/es à :

  • comprendre l'évolution de la criminalité et de la justice criminelle au Québec et ailleurs au Canada depuis les débuts de la présence européenne jusqu'à nos jours;
  • mettre cette évolution en relation avec les autres transformations sociales;
  • comparer cette évolution avec celles d'autres sociétés occidentales;
  • comprendre les grandes lignes des approches historiographiques envers l'histoire de la criminalité et de la justice criminelle.

Contenu

Quels sont les comportements jugés inacceptables dans les sociétés québécoise et canadienne, au point d'être formellement désignés illégaux? Face à ces illégalismes, comment ces sociétés réagissent-elles, se réglementent ou sont réglementées? Quelle est l'évolution de la criminalité et de sa réglementation depuis les débuts de la présence européenne? Voilà les questions fondamentales à explorer dans ce séminaire. Nous aborderons donc la criminalité dans son sens large, des crimes les plus graves aux infractions des règlements municipaux. Nous viserons aussi la gamme complète des institutions de réglementation, du droit criminel et des tribunaux, en passant par la police et les prisons, jusqu'à la sanction informelle et l'infrajustice.


Nous verrons aussi comment la délinquance et la justice criminelle reflètent d'autres aspects de la société. Entre autres, nous étudierons les relations ethno-linguistiques, de classe et de genre; l'évolution de l'État; l'importance sociale des Églises; les effets de l'urbanisation; les différences entre ville et campagne.


Enfin, étudier criminalité et justice au Québec et ailleurs au Canada nous permet d'aborder la question du particularisme. Dans quelle mesure les sociétés québécoise et canadienne subissent-elles les grandes transformations de la délinquance et de la justice criminelle vécues à travers le monde occidental? Quelles en son les spécificités? Par exemple, au Québec, sous le régime français, avec l'implantation d'un droit criminel européen en contexte colonial et autochtone; après la Conquête, avec l'imposition d'un droit et d'une justice criminelle d'inspiration britannique dans une société majoritairement francophone; après la Confédération, avec l'implication dans la justice criminelle de trois paliers étatiques distincts (fédéral, provincial, municipal); avant 1960, dans un contexte socio-politique qui est souvent présenté comme arriéré?

Fonctionnement

Les premières séances du séminaire seront consacrées à des exposés magistraux et à des discussions à partir de lectures obligatoires. Chaque participant-e choisira aussi un sujet qui permet d'étudier la criminalité et la justice criminelle au Québec et/ou au Canada hors-Québec à partir d'un corpus documentaire (sources) bien défini et produira une étude d'environ douze pages, basée sur une analyse du corpus et sur une mise en contexte comparative (historiographie nationale et internationale sur le même sujet). Le travail dans les sources sera encadré par l'enseignant. La dernière partie du séminaire consistera en la présentation orale et écrite des travaux réalisés et leur discussion en groupe.

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Les étudiants qui ont une lettre d’Attestation d’accommodations scolaires obtenue auprès d’un conseiller du secteur « Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap (ACSESH) » doivent rencontrer leur professeur au début de la session afin que des mesures d’accommodation en classe ou lors des évaluations puissent être mises en place. Ceux qui ont une déficience fonctionnelle ou un handicap, mais qui n’ont pas cette lettre doivent contacter le secteur ACSESH au 656-2880, le plus tôt possible. Le secteur ACSESH vous recommande fortement de vous prévaloir des services auxquels vous avez droit afin de pouvoir réussir vos études, sans discrimination ni privilège. Pour plus d’informations, voir la Procédure de mise en application des accommodations scolaires à l’adresse suivante : https://www.aide.ulaval.ca.

Évaluation

Participation orale : 30 %, dont :

  • présentation orale du travail long : 10 %
  • commentaire oral du travail d'un autre : 10 %
  • participation générale aux discussions et au cours : 10 %

Travail écrit : 70 %, dont :

  • bibliographie préliminaire : 10 %
  • problématique et plan : 10 %
  • travail long (version préliminaire) : 10 %
  • travail long (version finale) : 40 %

Bibliographie

Une bibliographie détaillée sera disponible sur le site du cours. Certaines des lectures obligatoires pourraient être en anglais.

Évaluation du cours

En conformité avec la Politiques de valorisation de l'enseignement et Dispositions relatives à l'évaluation de l'enseignement à l'Université Laval, il est possible que le cours que vous suivez soit évalué. Si tel est le cas, vous recevrez une invitation à remplir un questionnaire d’appréciation. Votre opinion est très importante, car elle permettra d’améliorer la qualité de ce cours. Nous comptons donc grandement sur votre collaboration.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat