Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HAR 2308 Ouest américain (1830-1920)

Hiver 2018

Responsable : Didier Prioul

Objectifs

-    Comprendre l’Ouest américain comme un phénomène d’expansion territoriale, tout en l’abordant comme sujet historique, économique,  identitaire et esthétique.
-    Situer le rôle des artistes (peintres, sculpteurs, dessinateurs, photographes,) dans la représentation de l’Ouest.
-    Analyser  l’image comme révélateur des lieux et des mythes.
-    Mettre l’historiographie en perspective critique.

Contenu

L’Ouest possède un étonnant pouvoir de fascination, à travers le temps, au-delà même du seul continent de l’Amérique.  C’est d’abord une direction à suivre, loin des centres et située à la marge, qui relève de l’orientation et de  la topographie. L’Ouest américain, en lui-même n’existe pas. Il est fait de plusieurs « Ouest », définis selon les étapes d’occupation du territoire et les routes de migration. Le plus ancien correspond à une première avancée continentale, avant l’indépendance des États-Unis d’Amérique, depuis la côte est vers l’intérieur, à la limite des Appalaches.

L’Ouest qui nous intéresse ici est le plus jeune dans le temps et le plus lointain dans l’espace: le « Far West ». Lié à l’expansionnisme continental, il commence au-delà du Mississipi et se rend jusqu’à la Californie. Cet Ouest américain s’est surtout construit dans un formidable rapport dialogique entre la réalité et le mythe. Il n’existe en fait que peu de constructions semblables dans lesquelles l’artiste et l’art jouent un rôle si complexe, associant l’image sacrée du territoire au développement commercial, exaltant l’écologie et la valeur environnementale, façonnant les figures du pionnier et du cow-boy comme étant plus grandes que l’homme lui-même, tout en ouvrant le territoire aux artistes femmes.

Le cours approche l’Ouest américain selon une double perspective: historique et critique. Nous le commencerons vers 1830, alors que l’expansion territoriale quadrille progressivement  l’espace, notamment à partir des campagnes d’arpentage qui associent les ingénieurs, les photographes et les artistes. Depuis longtemps, les pistes de pénétration (les « Trails ») ont précédé le chemin de fer. Ensemble, ils ont fixé l’épopée de l’Ouest, puisant leurs sujets à la littérature et à l’événement. De tout cela on verra apparaître des lieux et des figures d’exception qui vont fonder les mythes : la «frontière» comme espace régénérateur, la Californie comme Éden paradisiaque, le cow-boy, le pionnier, le fermier des Grandes Plaines, le tourisme.

L’expansion vers l’ouest et l’appartenance territoriale ont produit de la  marginalisation et de l’exclusion – autochtones, immigrants, travailleurs asiatiques –masquées par une imagerie qui fait autorité au plan culturel, oubliant d’interroger les deux côtés des mythes fondateurs et la confrontation des cultures. Le cinéma américain, dès le début du XXe siècle, puisera abondamment à cette réserve de figures héroïques, à l’imagerie de la violence et à l’ancrage mythique pour multiplier ses films d’action et populariser le genre western. Ce sont les origines historiques, les fondations et les constructions visuelles de ces mythes cinématographiques que le cours a pour but de présenter et d’expliquer.

Fonctionnement

Le cours sera donné sous la forme d’exposés magistraux accompagnés de matériel visuel.

Évaluation

L’évaluation sera partagée entre deux travaux courts et un examen de fin de session
    • travail court (mi-session) : 30 %
    • travail court (fin de session) : 30 %
    • examen :  40 %

Il sera également possible de remplacer les deux travaux courts par un travail long. Il sera préparé en deux étapes:

  • bibliographie commentée  (mi-session) : 30 %
  • travail final (fin de session) : 30 %

Étudiants ayant un handicap, un trouble d'apprentissage ou un trouble mental

Les étudiants qui ont une lettre d’Attestation d’accommodations scolaires obtenue auprès d’un conseiller du secteur « Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap (ACSESH) » doivent rencontrer leur professeur au début de la session afin que des mesures d’accommodation en classe ou lors des évaluations puissent être mises en place. Ceux qui ont une déficience fonctionnelle ou un handicap, mais qui n’ont pas cette lettre doivent contacter le secteur ACSESH au 656-2880, le plus tôt possible. Le secteur ACSESH vous recommande fortement de vous prévaloir des services auxquels vous avez droit afin de pouvoir réussir vos études, sans discrimination ni privilège. Pour plus d’informations, voir la Procédure de mise en application des accommodations scolaires à l’adresse suivante : https://www.aide.ulaval.ca.

Bibliographie

Le cours repose sur une bibliographie très diversifiée, sans pour autant profiter d’un ouvrage de synthèse sur l’ensemble de la matière et de la période étudiée. Un plan de cours, accompagné de la bibliographie détaillée, sera remis lors de la première rencontre.

Évaluation du cours

En conformité avec la Politiques de valorisation de l'enseignement et Dispositions relatives à l'évaluation de l'enseignement à l'Université Laval, il est possible que le cours que vous suivez soit évalué. Si tel est le cas, vous recevrez une invitation à remplir un questionnaire d’appréciation. Votre opinion est très importante, car elle permettra d’améliorer la qualité de ce cours. Nous comptons donc grandement sur votre collaboration.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat