Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2607B Séminaire d’histoire des Amériques II- Secourir et assister dans un Québec en mutation: modèles et réseaux postcoloniaux, nationaux et locaux de services aux XIXe et XXe siècles.

Hiver 2016

Responsable : Johanne Daigle

Objectifs

  1. Développer ses compétences en recherche scientifique et en communication de l’histoire par l’expérimentation, la comparaison et la discussion en petit groupe des travaux réalisés.
  2. Retracer les influences internationales et examiner les particularités nationales ou locales par l’étude critique d’une question relative aux modèles et réseaux de services sociaux dans l’histoire du Québec aux XIXe et XXe siècles.
  3. Approfondir certains concepts clés : lien social, réseaux, assistance, bien-être social, économie sociale mixte, État providence, société civile, etc.

Contenu

La question du « vivre ensemble » reste au cœur de l’actualité, que l’on songe aux accommodements pour des groupes spécifiques ou aux processus de médiation répandus. Au Québec et au Canada, les composantes historiques du lien social restent associées à l’entraide familiale, aux institutions religieuses et au support de l’État. Ces composantes portent la marque d’un passé colonial qui imprègne au sein des institutions des manières de faire reproduites ou transmises par voie de contacts ou réseautage.

Dans l’effervescente production scientifique sur la marginalité reliée à la délinquance et à l’enfermement (criminalité, folie, etc.), à partir de modèles d’organisation souvent inspirés de la Grande-Bretagne, un vaste espace intermédiaire de services fourmillant d’initiatives issues de la société civile reste pourtant obscur. Or, à partir du XIXe siècle, les énormes défis que pose l’augmentation des inégalités sociales de l’époque industrielle, notamment en ville, entraînent le développement d’une kyrielle de services (œuvres et associations en tous genres), impliqués dans l’assistance aux démunis.

Au gré des besoins et des initiatives d’actrices et d’acteurs locaux, des ‘partenariats’ se forment où s’entremêlent parfois laïcs et religieux, femmes et hommes, catholiques et protestants, Irlandais et Canadiens français, pour prêter assistance le plus souvent aux jeunes et aux familles aux prises avec des problèmes variés. Le champ des services sociaux est au cœur des processus de modernisation : développement d’une « économie sociale mixte », mise en place de réseaux transnationaux de services, professionnalisation, bureaucratisation de la « charité » et du bénévolat, pour n’en nommer que quelques-uns. Derrière les fonctions de secours et d’assistance, autour desquelles certains organismes ont fait leur marque, comme la Société Saint-Vincent de Paul ou la Young Women Christian Association, c’est tout un mode de vie en société qui se retrouve sous la loupe.

Fonctionnement

Le séminaire se déroule en trois parties.

  • La première est consacrée à la présentation des logiques impliqués dans la mise en œuvre des services sociaux et des mécanismes d’assistance dans les sociétés québécoise et canadienne des XIXe et XXe siècles. Elle s’intéresse aux modèles de services influents, notamment ceux de Grande-Bretagne, de France et des États-Unis, tout en traçant l’état de la question à travers l’historiographie. Les exposés généraux de la professeure seront suivis par des discussions collectives à partir de lectures communes.
  • La deuxième partie du séminaire sera employée à la préparation d’un travail de recherche personnel. Cette étape comprendra des rencontres collective et individuelle visant à la fois à mieux préciser son projet et à mettre en présence les diverses orientations de recherche choisies par les étudiants et les étudiantes.
  • La troisième partie sera l’occasion de présenter les travaux réalisés par chaque participante ou participant et d’en discuter en classe.

Évaluation

  • Un compte rendu de textes de lecture obligatoire : 10 %
  • Le projet de recherche : 10 %
  • Le travail de recherche individuel (dissertation) : 40 %
  • Un commentaire critique du travail d’un ou d’une collègue : 10 %
  • La présentation orale du travail final : 10 %
  • La participation active et l’apport personnel dans le groupe (ensemble du séminaire) : 20%

Bibliographie

Une bibliographie sélective sera jointe au plan de cours détaillé distribué en classe au début de la session (également disponible sur le site de cours). Les textes de lecture commune (obligatoire) ou les liens y conduisant seront disponibles sur le site de cours.

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat

Politique d'évaluation des études