Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

ARL 1500 Archéologie romaine

Hiver 2016

Responsable : Thierry Petit

Objectifs

Au sortir du cours, l’étudiant devra être capable de :

  1. Définir techniquement ce qu’est l’archéologie romaine dans ses principaux aspects : architecture, sculpture, peinture, céramique, etc.
  2. Situer cette production artefactuelle dans le cadre topographique d’un paysage naturel ; situer aussi cette production dans le cadre de la société romaine, à la fois centrale et provinciale, en replaçant les « monuments », notamment figurés, dans une problématique sociologique, c’est-à-dire historique, et une périodisation précise.

Contenu

Le cours abordera les différents aspects de la civilisation matérielle de la Rome antique. La méthode consistera à partir du plus général, la ville romaine, ses différents aspects urbanistiques, architecturaux, somptuaires et évergétique, idéologiques, pour descendre au particulier en traitant des catégories d’artefacts ressortissant au mobilier public et privé.

On traitera donc de quelques grands thèmes :

  • Urbanisme et architecture à Rome même
  • La ville romaine et ses composantes principales dans les provinces à partir de trois zones
    géographiques :
    • Afrique du Nord
    • Gaule
    • Asie
  • Études de différentes catégories d'artefacts :
    • le temple romain
    • l'amphithéâtre
    • la statuaire romaine dans son contexte
    • la peinture romaine
    • la céramique italique et ses imitations dans le processus de romanisation
    • la diffusion de l’idéologie impériale à travers les artefacts (temples du culte impérial, statuaire, monnaie, etc.)

Dans la mesure du possible, chacun de ces thèmes sera envisagé dans différentes zones de l’Empire, en mettant l’accent sur les variantes régionales en fonction du substrat local. Ainsi l’environnement technique des populations vivant sous domination romaine présente des caractéristiques qui ne sont pas sans effet sur les plans officiel, idéologique et sociologique ; le phénomène sera souligné au long des différents chapitres du cours. La civilisation romaine est perçue en Occident comme une composante essentielle de son héritage à travers l’architecture romane, la Renaissance, l’époque classique et néo-classique ; on tentera brièvement, en conclusion, d’en établir la nature et la portée.

Afin de tirer tout le bénéfice du cours magistral, l’étudiant devra faire des lectures obligatoires dans les ouvrages suivants :

  • F. S. KLEINER, A History of Roman Art, 2e éd. augmentée, Boston, 2010.
  • N. DE CHAISEMARTIN, Rome : Paysage urbain et idéologie. Des Scipions à Hadrien (IIe s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.), Paris, 2003.

Fonctionnement

Le cours comprend une série de présentations magistrales du professeur (3 heures par semaine). Une part importante de l’apprentissage incombe cependant à l’étudiant(e) par la mise à jour de ses notes de cours et l’approfondissement des questions évoquées au cours. L’étudiant recevra le canevas de la séance magistrale et des renvois bibliographiques (lectures obligatoires et lectures recommandées). Les illustrations présentées au cours seront mises à la disposition des
étudiant(e)s par voie électronique. Il va de soi qu’un travail régulier et soutenu facilitera grandement l’acquisition des notions de base sur lesquelles l’étudiant(e) sera évalué(e).

Évaluation

Deux examens et un travail personnel constitueront l’évaluation de ce cours :

  • Premier examen : (30 %)
  • Travail pratique :  présentation d'un édifice ou d'un artefact (30 %)
  • Second examen (40 %)

Bibliographie

La bibliographie détaillée sera fournie au début du cours.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat