Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2600 Séminaire d'histoire européenne I : L’avènement des loisirs : sports, tourisme et spectacles en Europe 1850-1950.

Été 2016

Responsable : Pierre-Yves Saunier

Objectifs

  1. Faire l’histoire de la définition du temps libre et de son utilisation dans une période d’invention de nouvelles formes du temps social.
  2. Analyser une mutation économique, sociale et culturelle qui traverse les sociétés des différents pays européens.
  3. Comparer les formes des loisirs dans  différents pays européens, entre classes sociales, entre les âges de la vie, entre les sexes.
  4. Faire appliquer les savoir faire acquis dans les cours de méthodologie en matière de dissertation, d’analyse de document historique et de lecture critique.
  5. Donner aux participants la possibilité de réfléchir aux conditions de communication de la recherche historique (présentation, discussion).

Contenu

Au début du 19e siècle, le temps de travail commence sa mutation vers une forme continue, organisée, calibrée, calculée et surveillée. En liaison avec cette évolution, le temps libre apparaît, et est très vite défini comme en enjeu par ceux qui ne veulent pas qu’il soit un temps vide. Temps de l’éducation du corps, de la formation de l’esprit, ce temps des loisirs devient un moment important dans la vie des européens, dans l’économie européenne, et bientôt dans les politiques menées par les gouvernements européens.

Dans ce processus, le voyage devient tourisme, l’activité physique se transforme en sport, la fête en spectacle : la tendance est à la transformation des plaisirs en loisirs, collectifs, payants et soigneusement organisés dans leur déroulement et leurs finalités. Les habitants des villes européennes sont les plus concernées par cette redéfinition et les nouvelles pratiques qui en sont issues, mais l’espace non-urbain est également entraîné dans des mutations spectaculaires car il est de plus en plus défini comme un lieu de re-création autant que de récréation.

L’ensemble des sociétés européennes est concerné, dans un mouvement qui combine l’homogénéisation avec des appropriations particulières aux territoires et aux groupes sociaux. En effet, les pratiques sportives, touristiques ou de divertissement traversent les couches sociales, mais elles sont également le lieu de phénomènes de différenciation, et de hiérarchisation sociale. En traversant les villes d’eau, les salles de gymnastique, les scènes des cafés concerts, en suivant les amateurs de cyclisme, les spectateurs des panoramas ou les voyageurs de l’Orient Express, nous interrogerons sur les formes qui font de ces pratiques des éléments d’une culture de masse européenne en formation entre le milieu du 19e et le milieu du 20e siècle.

Fonctionnement

Après une introduction basée sur un travail autour de textes et d’images de l’époque, le séminaire comprend un cycle de lectures afin de donner aux participants des repères conceptuels et historiques pour saisir la manière dont les pratiques de loisirs se sont développées en Europe à partir de 1850. Les discussions autour de ces lectures seront l’occasion pour chacun de préciser leurs intérêts afin de définir un sujet et une problématique pour le travail de session. La participation orale des étudiants est organisée autour de ces éléments examinés en commun, et s’intensifie lors des séances de présentation et de discussion du travail de session en cours.

Évaluation

  • Identification et présentation orale d’une étude en liaison avec les lectures, 10% 
  • Réalisation d’une bibliographie sélective, commentée, justifiée 15 %
  • Présentation orale du travail de session, 10 %
  • Dissertation, 55%
  • Participation aux discussions collectives, 10 %

Bibliographie

Une bibliographie détaillée sera remise en début du cours.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat