Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2469 Les années 1960 : le Québec et le monde

Automne 2015

Responsable : Aline CHARLES

Objectifs

Ce cours vise à permettre aux étudiants-es :

  1. De situer l’histoire du Québec des années 1960 à la fois dans son contexte national et dans des espaces plus vastes.
  2. De réfléchir aux rapports entre histoire nationale et histoire transnationale, en s’intéressant aux circulations d’idées, de pratiques ou d’individus par-delà les frontières.
  3. D’analyser une décennie le plus souvent associée au progrès, sans négliger ses immobilismes et ses retours en arrière.

Contenu


Ce cours arpente une décennie très particulière qui imprègne fortement les imaginaires collectifs du Québec et d’ailleurs. Les années 1960 symbolisent un « renouveau » tous azimuts, très vite devenu une composante majeure de l’identité québécoise et personnifié par la Révolution tranquille. Elles incarnent aussi une foule d’autres « réveils » sociaux, politiques ou culturels qui transcendent largement les frontières nationales. Bien circonscrite dans le temps, l’histoire dont il est question se déploie donc dans un espace à géométrie variable, qui part du Québec pour s’étendre des États-Unis à l’Europe en passant par l’Afrique et l’Amérique latine. Elle déborde largement le Québec mais sans jamais le perdre de vue. Il s’agit d’abord de situer les spécificités québécoises par rapport à d’autres contextes. Mais il s’agit aussi de comprendre comment des pratiques, des idées, des mouvements, des individus ou des chansons circulent dans un espace supra national dont le Québec fait partie. Comment des organisations comme Amnistie internationale ou Monsanto évoluent dans cet espace, par-delà les cadres nationaux.

Les thèmes retenus sont choisis pour leur importance à la fois dans la version québécoise et dans la version occidentale, voire mondiale, des années 1960 : rajeunissement démographique, généralisation de la contraception, recul et redéploiement de l’Église catholique, amplification d’une culture et d’une consommation de masse, affirmation des États-providence, internationalisation des mouvements sociaux (jeunes, féministes, environnementalistes, pacifistes, etc.), affirmation des nationalismes, extension des discours de la décolonisation, élargissement des courants migratoires, poids accru d’organisations « sans frontières », etc.

Fonctionnement

Les cours comprennent une partie magistrale et des ateliers de discussion consacrés à l’analyse de textes historiens aussi bien que de sources primaires.

S’appuyant sur la documentation très variée des années 1960, ils comprennent chaque fois la présentation de textes, d’images, de films, d’émissions de télévision ou de radio.

Certaines séances ont lieu à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) dont les locaux sont situés sur le campus. Elles servent notamment à préparer le commentaire de source.

Évaluation

  • Commentaire de texte : 20%
  • Commentaire de source : 25%
  • Examen de fin de session : 35%
  • Participation aux discussions en atelier : 20%

Bibliographie

Une bibliographie détaillée sera distribuée lors du premier cours.

Politique d'évaluation des études
Politique d'évaluation du français
Politique sur le plagiat