Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2611 A Séminaire d'histoire des Amériques VI : Religions et modernité au Québec, XIXe-XXe siècles

Hiver 2015

Responsable : Brigitte Caulier

Objectifs

  • Préciser les étapes de l’entrée dans la modernité religieuse et les caractériser pour le Québec en tenant compte du caractère colonial, pluriethnique et plurireligieux de cette société.
  • S'initier aux concepts d’analyse des rapports entre religions et modernité.
  • Définir les notions et concepts comme chrétienté, confessionnalité, sécularisation, laïcité, déconfessionnalisation, recomposition religieuse.
  • Délimiter les sphères d’intervention des institutions religieuses dans la société québécoise – de leur expansion à leur rétrécissement.
  • Cerner les grands débats qui animent cette mutation, autour d’institutions aussi centrales que l’État, l’École, les rapports de celles-ci avec les Églises, les institutions religieuses.
  • Se donner les outils d’une meilleure analyse des questions d’actualité comme celle des accommodements raisonnables ou de la Charte affirmant les valeurs de la laïcité…

Contenu

L’entrée dans la modernité d’une société, qui constitue un changement de civilisation, s’accompagne d’une transformation profonde qui ne concerne pas uniquement le développement scientifique et la technologie, le système économique ou politique et les institutions publiques. C’est aussi le système des valeurs religieuses qui se modifie jusqu’à des remises en question de l’autorité des représentants des religions instituées et ces dernières elles-mêmes. Les individus et leurs groupes d’appartenance évoluent selon des modalités et à des rythmes variés dans ce processus. Les historiens, les sociologues et spécialistes des sciences des religions tentent de les identifier et de les expliquer. Le séminaire valorise cette perspective interdisciplinaire.

Fonctionnement

  1. La professeure présentera un tableau général de la période étudiée ainsi que la problématique valorisée dans ce séminaire.
  2. Chaque étudiant-e préparera un travail (12 pages maximum) sur un thème qu'il aura choisi.
  3. Chaque étudiant-e présentera les résultats de son travail au groupe qui en discutera le contenu et la forme.

Évaluation

  • Bibliographie (pertinence, précision et variété) et problématique : 10%
  • Plan détaillé du travail : 10%
  • Travail écrit : 50%
  • Présentation orale : 15%
  • Participation aux discussions (qualité, fréquence) : 15%

Bibliographie

La bibliographie détaillée sera fournie au début du cours.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat