Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2431 Vie culturelle en Nouvelle-France

Hiver 2015

Responsable: Paul-André Dubois

Objectifs

  1. S’initier à la vie artistique et intellectuelle de la Nouvelle-France grâce à un survol des diverses pratiques dites «culturelles» de la société coloniale des XVIIe et XVIIIe siècles : musique, peinture, sculpture, architecture, littérature, érudition scientifique.
  2. Connaître l’histoire des institutions autour desquelles se greffe la vie artistique et intellectuelle de la Nouvelle-France.
  3. Identifier les principaux acteurs de la scène coloniale pour la période couverte dans le cadre de ce cours (1524-1760).
  4. S’initier à l’histoire et au langage spécifique des pratiques artistiques et intellectuelles présentes dans la société coloniale.
  5. Comprendre la fonction de ces pratiques dans l’articulation des rapports sociaux en contexte colonial et inversement découvrir l’impact d’autres pratiques dans l’émergence d’une identité propre à la société euroaméricaine.

Contenu

Dans son ouvrage De la démocratie en Amérique, de Tocqueville écrit que les sociétés se souviennent toujours de la manière dont elles sont nées. Les expériences de colonisation de l’Espagne, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France ont profondément marqué l’identité des nations qui occupent aujourd’hui les grands espaces culturels de l’Amérique du Nord. Retracer l’histoire culturelle de ces grands ensembles, et plus spécifiquement celui de la Nouvelle-France, appelle la prise en compte des multiples expériences d’enracinement des Français sur le territoire conquis.

Si ce que nous appelons «histoire culturelle» peut se définir sommairement par ce qui est caractéristique à une culture, à une société dans sa manière d’être globalement, l’ethos de la société coloniale française en Amérique du Nord (c’est-à-dire l’ensemble des caractères communs à un groupe d’individus appartenant à une même société) varie quant à lui selon les temps et les lieux de la colonisation. Or force est d’admettre qu’il y n’a pas qu’une Nouvelle-France mais bien des «Nouvelles-Frances», porteuses d’expériences historiques et de pratiques culturelles diverses. Depuis l’Acadie jusqu’à la Louisiane, en passant par le Canada, c’est donc en termes d’espaces-temps au pluriel qu’il convient d’aborder la vie artistique et intellectuelle de la colonie française d’Amérique afin d’en saisir toute la richesse.

Fonctionnement

Cours magistraux incluant une possibilité de visites de musées et de concert.

Évaluation

  • Compte rendu de lecture : article « L’art des sons en Nouvelle-France » : 20%
  • Fiction Nouvelle-France : 15%
  • Travail long : 40%
  • Examen en classe : 25%

Livres obligatoires


Laurier Lacroix, Les Arts en Nouvelle-France, Les publications du Québec, 2012, 296 p.

Pascal Ory, L’histoire culturelle, Paris, PUF, 2004, 128 p. (une version PDF de ce livre a été déposée pour vous sur le Portail Ena du cours)

Bibliographie

Une bibliographie détaillée sera déposée sur le Portail Ena

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat