Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 7009 Histoire des Amériques II : L'État au Québec, XVIIIe-XXe siècles

Hiver 2015

Responsable: Donald Fyson

Objectifs


Ce séminaire vise à amener les participants(es) à:

  1. Explorer les approches théoriques et conceptuelles nécessaires pour l'étude historique de l'État et de sa place dans les sociétés historiques.
  2. Comprendre l'évolution des structures étatiques au Québec depuis la régime français jusqu'à nos jours et leur interaction avec la société québécoise.
  3. Mettre cette évolution en relation avec celle des États dans d'autres sociétés occidentales modernes et contemporaines.
  4. Assimiler les approches méthodologiques de base de l'étude des structures étatiques au Québec à travers les sources historiques.

Contenu

Étudier «l'État» peut impliquer l'étude des États (histoire politique, diplomatique, militaire, etc.), de l'État en tant que structure autonome (histoire institutionnelle, administrative) ou de l'interaction entre l'État, ou les structures étatiques, et la société ambiante. Ce sont ces deux dernières approches qui seront privilégiées dans ce séminaire et, en particulier, l'étude de la place de l'État dans la société québécoise depuis le régime français.

Dans le grand récit historique de la société québécoise, l'État est souvent présenté comme l'invention des architectes de la Révolution tranquille. Toutefois, comme toutes les sociétés occidentales modernes et contemporaines, la société québécoise connaît depuis ses tout débuts un État ou, plutôt, une série de structures étatiques très variées, de la police jusqu'à l'assistance publique, qui ont une incidence majeure sur son développement et sur la vie de ses membres. Pour étudier le phénomène de l'État, il faut d'abord saisir les différents modèles théoriques et approches conceptuelles qui permettent une définition de l'État et une compréhension de son fonctionnement et de son rôle social: par exemple, les approches fonctionnalistes, marxistes, foucauldiennes, féministes, etc., développées pour d'autres sociétés historiques et même dans d'autres disciplines (sociologie, anthropologie, etc.).

La société québécoise depuis le XVIIIe siècle est un laboratoire parfait pour la mise en pratique de ces approches, compte tenu de sa situation coloniale (qui voit l'implantation d'abord d'un État d'inspiration française dans une colonie de peuplement européenne avec une forte population autochtone; ensuite d'un État d'inspiration britannique dans une société majoritairement de descendance française), de la variété de ses structures étatiques (par exemple, aux niveaux impérial, colonial et local, ou encore, fédéral, provincial, municipal) et de l'excellente préservation des sources.

Fonctionnement

La première moitié du séminaire sera consacré à une exploration commune des diverses approches théoriques, de l'évolution des structures étatiques au Québec et des diverses sources qui peuvent servir à l'étude de ces structures. Cette partie du cours procédera par des exposés magistraux suivis par des ateliers de discussion à partir de lectures obligatoires. Chaque participant(e) sera responsable de la présentation analytique et sommaire (7-10 minutes) de deux de ces lectures.

La première moitié du séminaire sera consacré à une exploration commune des diverses approches théoriques, de l'évolution des structures étatiques au Québec et des diverses sources qui peuvent servir à l'étude de ces structures. Cette partie du cours procédera par des exposés magistraux suivis par des ateliers de discussion à partir de lectures obligatoires. Chaque participant(e) sera responsable de la présentation analytique et sommaire (7-10 minutes) de deux de ces lectures.

En même temps, chaque participant(e) choisira un sujet qui permet d'étudier la place de l'État dans la société à travers l'exemple du Québec depuis le XVIIIe siècle, à l'aide d'une liste d'études étoffée et un petit corpus de sources bien défini. Le travail, une étude d'environ 25-30 pages, devra comprendre à la fois une réflexion théorique et historiographique autour du sujet sélectionné, une mise en contexte comparée avec au moins deux autres sociétés et une présentation des résultats de la recherche dans le corpus de sources. Des rencontres obligatoires au cours de cette séquence permettront d'encadrer la recherche et la rédaction de ce travail.

La dernière partie du séminaire consistera dans la présentation de versions préliminaires des travaux et leur discussion en groupe. Chaque participant(e) devra commenter le travail d'un de ses collègues et lire les travaux des autres pour les discuter. Une version finale remaniée du travail sera à remettre à la fin du séminaire.

Évaluation

  • présentations des lectures obligatoires: 2 x 5% = 10%
  • participation aux discussions des lectures obligatoires: 10%
  • participation aux discussions des travaux des autres: 10%
  • présentation orale de son propre travail: 10%
  • commentaire du travail d'un autre: 10%
  • travail long (environ 25-30 pages): 50% dont 10% pour la version préliminaire et 40% pour la version finale

Bibliographie

Une bibliographie sera distribuée au premier cours. Plusieurs des lectures obligatoires sont en anglais.

Politique d'évaluation des études

Politique d'évaluation du français

Politique sur le plagiat