Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

HST 2615 Séminaire d'histoire non occidentale IV: Religions et médias en Afrique, au sud du Sahara, au XXe siècle: regards comparatifs

Automne 2014

Responsable : Muriel Gomez-Perez

Objectifs

Ce séminaire veut amener les étudiantes et les étudiants à :

  1. Réfléchir sur le concept d’« espace public » et sur les notions de « religion civile et globalisée » et de « marchandisation du religieux » dans le contexte africain contemporain.
  2. Réfléchir sur les significations et les effets de l’implication des religions (christianisme, pentecôtistes et islam) dans les médias et de la médiatisation spirituelle de certaines personnalités à travers des études de cas.
  3. Développer, par le biais de l'écrit et de l'oral, leurs capacités d'analyse et de critique de processus socioculturels contemporains (depuis les années 1990).

Contenu

Ce séminaire propose de réfléchir sur la place du religieux comme élément constitutif de l’espace public en expliquant comment ce processus a émergé depuis les années 1990, dans le contexte de la nouvelle visibilité du religieux, de son nouveau positionnement entre le local et le global et d’une forte utilisation des médias par le religieux. Cela permettra d’analyser les nouvelles reconfigurations des communautés religieuses en Afrique au sud du Sahara, de comprendre en quoi peut-on parler de « religions civiles et globalisées » et de « marchandisation du religieux » à travers la comparaison des stratégies utilisées par les différentes communautés religieuses enfin, d’appréhender en quoi la médiatisation spirituelle de certaines personnalités rend compte du double processus d’individualisation du sentiment religieux et du sentiment d’appartenance à une communauté religieuse. Ainsi ce séminaire servira à réfléchir sur les enjeux actuels que pose la thématique générale.

Fonctionnement

Des cours magistraux et des ateliers autour de lectures communes auront lieu durant la première partie de la session. Ceci permettra aux participants-es d’identifier leur sujet de recherche et d’analyser les grandes tendances historiographiques sur le sujet. Les semaines suivantes seront consacrées aux rencontres individuelles et à la préparation du travail de session qui sera rythmée par des discussions en classe sur les problématiques et les hypothèses, sur la présentation et discussion des plans et des bibliographies afin d’une part, de vérifier la progression de ces différentes étapes des travaux et d’autre part, de s’assurer que chaque étudiant (e) respecte la problématique établie. Enfin, les versions finales des travaux écrits seront présentées et discutées en cours afin que chaque étudiant(e) puisse améliorer le contenu de son travail long avant le dépôt ultime.

Évaluation

  • Rédaction du cadre contextuel, de la problématique et des hypothèses (2 pages) : 10%
  • Rédaction du plan détaillé et de la bibliographie : 10%
  • Présentation orale de la problématique et des hypothèses puis du travail final : 15%
  • Participation aux ateliers de discussion et aux discussions des travaux : 20%
  • Travail final écrit (15 pages maximum) : 45%

Bibliographie

Une bibliographie indicative sera distribuée à la première séance.

Politique d'évaluation des études

Politique d’évaluation du français

Politique sur le plagiat