Logo Université Laval Logo Université Laval

Études

ETN 7013 Problématiques de l'ethnologie

Automne 2014

Responsable : Lucille Guilbert

Objectifs

  1. Prendre toute la mesure de la signification vitale du récit, de raconter et de se raconter et mettre en perspective les potentiels de l’approche biographique comme construction de soi, production de connaissances, outil de formation et d’intervention.
  2. Discuter les liens entre certains concepts et notions tels : identité narrative; – identité, mémoire et histoire.
  3. Utiliser le récit de vie dans une approche qualitative comme méthodologie de recherche et de terrain et maîtriser des méthodes d’analyse du récit de vie en ethnologie et dans l’ensemble des sciences humaines dans une perspective interdisciplinaire.  
  4. Cerner les lieux d’émergence de différentes productions et formes du récit de vie (récits d’expérience personnelle, journal personnel, témoignage, récit de pratiques, entretiens semi-dirigés, récit littéraire et roman).
  5. Développer les qualités nécessaires tant au chercheur qu’à l’intervenant pour la production et l’analyse du récit de vie : écoute active, analyse transactionnelle, réflexivité, empathie.
  6. Produire une recherche à partir de la production et / ou l’analyse de récits de vie.  

Contenu

Ce séminaire explore les sens que les acteurs sociaux donnent  à leurs parcours de vie en racontant des événements qu’ils ont vécus, les liens sociaux qu’ils ont tissés, les interprétations qu’ils donnent à ce qu’ils ont vécu. Les récits de vie produits par les acteurs sociaux – tant dans leurs productions individuelles, orales ou écrites, que lors d’entretiens avec des chercheurs — révèlent les articulations complexes entre les projets individuels, familiaux et collectifs, le rapport au temps et à l’espace, et le processus d’individualisation, voire d’individuation, qui s’actualisent au cours des mobilités sociales et géographiques qu’ils traversent. À travers le récit de vie individuel se profile en filigrane l’histoire collective des groupes d’appartenances et des sociétés avec lesquelles il est en contact. L’approche qualitative scrute les points de vue des acteurs sociaux. Une dimension conceptuelle articule la mobilité, le projet, la réflexivité et l’empathie. Au plan méthodologique, l’approche biographique en ethnologie entrera en résonance avec les apports de l’histoire orale, de la sociologie et de la psychologie.

Fonctionnement

La dynamique du séminaire est résolument interactive et centrée sur la discussion de lectures communes et la présentation de travaux. Des ateliers de l’ÉDIQ (équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l’immigration dans la région de Québec), seront intégrés au séminaire et accueilleront des invités, soit des chercheurs et des professionnels des milieux de pratiques. En fin de session, les étudiants présenteront leurs travaux et commenteront ceux de leurs collègues. Les travaux excellents pourront  être présentés dans le cadre du Séminaire de l’ÉDIQ parmi les présentations de chercheurs nationaux et internationaux (2 journées à la mi-décembre).

Évaluation

Évaluation formative :

  • présentation des sujets de travail par écrit (environ 2 pages) et oralement,
  • exercices et rétroactions sur l’analyse transactionnelle, l’écoute active et le récit de vie oral.

Évaluation notée :

  • analyse d’un ouvrage (recueil de récits de vie, résultats d’une recherche produite à partir
    de récits de vie )( 4 pages) : 10%
  • travail de recherche  (maximum 20 pages) : 60 %
  • présentation orale du travail de recherche en fin de session : 15 %
  • participation active fondée sur la lecture effective des ouvrages proposés : 15 %

Politique d'évaluation des études
Politique d'évaluation du français
Politique sur le plagiat